Articles marqués avec ‘éducation nationale’

Duras – Visite du collège Lucien Sigala

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Ce matin, une semaine après la rentrée des classes, j’ai souhaité faire une visite du collège Sigala de Duras, en compagnie de Dany Blanc, conseillère départementale suppléante, et rencontrer l’équipe pédagogique.

De nouveaux investissements prévus

Le Conseil départemental participe, cette année, encore à améliorer les conditions d’études et de travail de nos collégiens, mais également des équipes enseignantes et administratives. Un effort particulier a été réalisé cette année puisqu’une enveloppe de 700 000 euros supplémentaires a été votée en juin dernier afin d’accéder les opérations de rénovations des collèges du département. Une enveloppe de près d’un million d’euros est également consacrée à l’équipement informatique et au mobilier.Au total, c’est un budget de 8 millions d’euros qui est investi cette année dans les collèges du département.

Les travaux en cours à Duras portent sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Ils nécessitent plusieurs phases de réalisations notamment la mise en place d’un ascenseur, ainsi que la mise aux normes des installations de chauffage destinée à réaliser des économies d’énergie.


Le collège de Duras expérimente un projet innovant liant les classes de 6ème aux classes de CM2 des écoles de Duras, Lévignac de Guyenne, Saint Jean de Duras, Pardaillan et Saint Astier, soutenu par la mission CARDIE du Rectorat (conseil académique – cellule recherche développement innovation et expérimentation). Les professeurs de CM2 et de collège interviendront conjointement devant leurs classes sur les savoirs fondamentaux comme sur les disciplines artistiques d’avril à juin 2019.

Animation du 47 dans nos assiettes autour de la prune

Par ailleurs, le Conseil département poursuit son action « du 47 dans nos assiettes » en faveur d’une restauration scolaire de qualité avec désormais 100% des produits frais servis issus du territoire. Un mode de consommation en circuit court avec d’importantes retombées économiques pour les 300 producteurs et éleveurs locaux titulaires du groupe d’achat départemental. Ce manger mieux a permis une réduction du gaspillage alimentaire de plus de 60%, soit une économie de 500 000 euros réinvestis dans la qualité des produits.

Aujourd’hui à Duras, l’animation du 47 dans nos assiettes a mis l’honneur la prune et du pruneau, produits emblématiques de notre terroir.

Cette visite m’a permis d’échanger avec les professeurs sur les équipements et les besoins de rénovation de l’établissement, mais également avec l’ensemble des agents des cuisines qui sont très satisfaits de l’opération du 47 dans nos assiettes qui leur permet de cuisiner de bons produits et d’initier les enfants au goût, dés le plus jeune âge puisque les élèves de l’école maternelle et de l’école primaire de Duras déjeunent également à la cantine du collège. Bravo à tous.



RENTREE SCOLAIRE 2018

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale, Au conseil départemental, Communiqués de presse

En ce jour de rentrée scolaire, j’adresse tous mes vœux d’encouragement aux jeunes Lot-et-Garonnais qui reprennent les chemins de l’école ou qui font leur première rentrée, ainsi qu’à l’ensemble des enseignants et personnels éducatifs. J’ai une pensée particulière pour les quelque 12 000 élèves accueillis dans les 28 collèges publics relevant de la compétence du Conseil départemental.

  Pour favoriser leur réussite, nous avons mobilisé cette année encore d’importants moyens en faveur de leurs conditions d’étude et de travail. Cet été a ainsi été réalisée une grande partie des travaux d’amélioration des bâtiments dont le budget 2018 s’élève à 7,93 millions d’euros auxquels s’ajoute une enveloppe de 700 000 euros votée en juin dernier pour accélérer les opérations de rénovation. Au-delà des bâtiments à proprement parler, le Département poursuit l’équipement en matériel informatique et mobilier, à hauteur d’1 million d’euros cette année. Et pour assurer la meilleure réactivité possible au quotidien, deux équipes mobiles mises en place par la collectivité interviennent en renfort de l’agent de maintenance de l’établissement pour divers travaux de réparation et d’entretien courant.

  Au cours de cette année scolaire, le Conseil départemental servira également plus de 1,4 million de repas aux collégiens dans le cadre de son programme « Du 47 dans nos assiettes ». Notre collectivité poursuit ainsi son action pour une restauration scolaire de qualité en circuits-courts, avec 100 % des produits frais issus du département et de la région.

  Plus de 200 agents territoriaux ATTEE (Adjoints Techniques Territoriaux des Etablissements d’Enseignement)seront mobilisés tout au long de l’année pour veiller sur tout ce qui constitue l’environnement de travail de nos collégiens. Je tiens à saluer leur engagement au service de la collectivité et les remercie chaleureusement pour les missions essentielles qu’ils assurent au quotidien.

  Je souhaite à toute et à tous, élèves, parents et personnels de la communauté éducative, une excellente rentrée 2018

4 postes de gendarmes supplémentaires en Lot-et-Garonne

Written by camanisenat. Posted in Actualités locale, Communiqués de presse

La création de 4 postes supplémentaires de gendarmes titulaires en Lot-et-Garonne, qui viendront renforcer les effectifs existants, a été confirmée.

Ces créations de postes interviennent après l’annonce en début d’année de la dotation pour le Lot-et-Garonne de 33 nouveaux postes dans l’Education nationale, 16 dans le primaire et 17 dans le secondaire.

Je constate avec satisfaction que le Gouvernement tient ses engagements en renforçant sa présence au sein de services publics essentiels à la population.

Une bonne nouvelle pour un département rural comme le nôtre, où la sécurité et l’éducation sont des garants du « bien vivre ensemble ».

Quel avenir pour notre école primaire ?

Written by camanisenat. Posted in Interventions

Parce que les politiques mises en place par le ministère de l’éducation nationale depuis presque cinq ans maintenant ont des conséquences préoccupantes sur l’avenir de nos enfants les plus en difficulté, j’ai interpellé le Ministre de l’Education nationale sur la suppression des RASED.

En Lot-et-Garonne, sur 56 postes de réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) 18 devraient être supprimés, soit le tiers des effectifs. Or, la suppression des postes de RASED mettra en péril l’équilibre entre les élèves qui bénéficient d’une aide dans le cadre du RASED, et ceux qui en bénéficient dans le cadre du soutien scolaire. En effet, l’aide apportée par le RASED devra être assumée par les professeurs, qui suivent déjà parfois un effectif important de leur classe en soutien scolaire. L’école publique a le devoir d’assurer un suivi pédagogique approprié à tous ses élèves, et ce, sur l’ensemble du territoire. En effet, dans un territoire comme le nôtre, le maillage scolaire est primordial pour la survie de certains villages. Mais, la politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux a pour conséquence la fermeture de classes, parfois d’écoles, sur certains territoires ruraux. Les suppressions de postes enseignants, de personnel RASED, de postes administratifs, la fermeture de classes fragilisent l’école de la République, fragilisent l’égalité des chances. Aussi, je lui ai demandé de bien vouloir réexaminer les mesures envisagées pour les écoles de notre département.

Consulter l’intégralité de cette question en cliquant ici.

Suppression des postes dans l’Education nationale

Written by camanisenat. Posted in Interventions

Suite aux annonces de 203 suppressions de poste dans l’Académie de Bordeaux, j’ai appelé l’attention du Ministre de l’Education nationale sur la fragilisation de notre système éducatif, en particulier dans l’école primaire.

En effet, un document de travail remis par le Gouvernement aux syndicats de l’éducation nationale fait état de 203 suppressions de poste dans l’académie de Bordeaux pour la rentrée 2012, sans tenir compte de la probable évolution du nombre des élèves. En supprimant des postes, et en augmentant le nombre d’élèves encadrés par professeur, cette réforme fragilise l’école républicaine. Je lui ai donc rappelé que c’est durant l’école maternelle et élémentaire que peuvent se réduire les inégalités et que se construisent les connaissances déterminantes pour la suite du cursus scolaire de nos enfants. Par ailleurs, je me suis inquiété de constater que 230 suppressions de poste sont également annoncées pour la même académie de Bordeaux dans l’enseignement secondaire, portant le total à 433 postes enseignants en moins. Parce que j’estime que l’éducation de nos futures générations ne saurait être la variable d’ajustement des politiques budgétaires de l’État, j’ai demandé au Gouvernement de revenir sur cette décision. Vous retrouverez l’ensemble de cette question en cliquant ici.