Congrès des Départements de France à Rennes

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Communiqués de presse

Ce jeudi, je suis intervenu en faveur des territoires ruraux et pour valoriser les initiatives du Département de Lot-et-Garonne, à l’occasion du congrès des Départements de France à Rennes.

 

Ce Congrès de Rennes était plein de promesses et d’espoirs. Mais, ironie du sort, les trois jours passés au Couvent des Jacobins se sont soldés par la déception des Girondins !

Force est de constater que les propositions du Gouvernement sont très loin de répondre au problème fondamental posé par les allocations de solidarité nationale assumée par les Départements pour le compte de l’Etat. Il en ressort finalement le sentiment que les ministres ont été multipliés pour mieux noyer le poisson et diluer les responsabilités…

Concernant ces allocations de solidarité nationale, certes le fonds de stabilisation est pérennisé sur une durée de trois ans mais son montant de 115 millions est largement insuffisant quand le reste à charge pour les Départements s’élève à 9 milliards d’euros. Nous sommes loin du compte ! Ce ne sont que des cautères sur une jambe de bois.

Le constat est d’autant plus décevant que le groupe de travail que j’ai animé à l’ADF avait soumis une solution acceptée par les Départements et par l’Etat, jusqu’à ce que les négociations achoppent en juin dernier. Cette proposition repose sur une péréquation verticale (solidarité de l’Etat en direction des  Départements) et une péréquation horizontale (solidarité entre Départements riches et pauvres). Cette solution, qui résoudrait durablement les difficultés des Départements -notamment les plus ruraux-, repose sur une compensation minimum de 350 millions d’euros de l’Etat vers les Départements et la répartition entre les Départements eux-mêmes d’un montant équivalent.

La solution est à portée de main, pourvu que le gouvernement s’en saisisse. A l’échelle de la Nation, ce n’est même pas une question de budget ! C’est une question de volonté et de pragmatisme. Je veux encore croire que la parole unanime des présidents de Départements sera entendue et que la volonté de dialogue exprimée par les ministres présents à ce congrès sera suivie d’effets. « L’accord de Rennes » conclu au même moment entre les trois associations nationales des Régions, des Départements et des Maires sera sans doute de nature à accélérer la prise de conscience.

L’Assemblée des Départements de France ayant, par la voix de son président, réaffirmé ces principes à l’issue du congrès, je convoquerai rapidement, dans les jours qui viennent, une nouvelle réunion de notre groupe de travail des Départements ruraux pour continuer à défendre un modèle permettant de réparer durablement les fractures territoriales dans notre pays.

300 emplois locaux à pourvoir dans les métiers de la fibre optique

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Communiqués de presse

Faire se rencontrer offres et demandes d’emploi est une véritable gageure, en particulier dans certains secteurs d’activité en pleine expansion. Cet enjeu, qui concerne l’ensemble du territoire national, s’illustre tout particulièrement en Lot-et-Garonne. En effet, les grands projets d’investissement qui arrivent aujourd’hui à maturité dans notre département génèrent et vont générer de nombreux emplois.

C’est pourquoi j’ai souhaité engager une série de rencontres pour coordonner localement les différents acteurs intervenant de la formation au recrutement. La première, sous forme d’un « petit déjeuner de l’emploi », a ainsi rassemblé ce matin à l’Hôtel du Département plus de quarante participants pour échanger sur le chantier hors-norme de déploiement de la fibre optique.

Pour équiper la totalité des 185 000 foyers lot-et-garonnais en fibre optique au cours des 5 prochaines années, 300 emplois sont à pourvoir. Des emplois nouveaux, qui nécessitent une formation spécifique mais pas nécessairement un très haut niveau de qualification. Pour anticiper ce besoin et éviter une pénurie de main d’œuvre dans ce secteur d’avenir, le Conseil départemental a associé les acteurs concernés (Pôle Emploi, Conseil régional, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat, entreprises Orange, SPIE, Ineo…) pour mieux coordonner les offres de formation, les recherches de candidats et les processus de recrutement.

Le Conseil départemental entend continuer de jouer son rôle fédérateur pour que les projets qu’il impulse sur le territoire produisent tous leurs effets sur l’emploi local. D’autres rencontrent de ce type sont déjà envisagées notamment autour de l’agro-alimentaire ou du tourisme.

A suivre…

       

Rencontre annuelle Europe Turquie des producteurs de noisettes au Conseil Départemental

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Ce matin, j’ai eu le plaisir d’accueillir les délégations Européenne (France, Espagne, Italie) et Turque de producteurs de noisettes, ainsi que des représentants de la commission européenne, venus assister à une journée de travail entre les plus grands acteurs du marché mondial de la noisette.

J’ai eu l’occasion de rappeler le rôle primordial et la dynamique de la coopérative Unicoque depuis près de 40 ans, acteur majeur grâce à son expertise sur la qualité du produit et les normes internationales. Le Lot et Garonne est le premier département de France producteur de noisettes avec 56% des surfaces plantées en noisetiers. Unicoque représente 60% des parts de marché européen pour les noisettes à coques avec des volumes se situant autour de 8000 tonnes commercialisées chaque année.

Je suis fier que la Commission Européenne ait validé la proposition d’Unicoque de choisir notre Département et plus particulièrement l’hôtel du Département pour cette organisation. Cela illustre bien la qualité du partenariat que nous menons avec le monde agricole en général et la filière noisette en particulier. Ce n’est pas ailleurs pas un hasard puisque notre département est souvent présenté comme l’un des plus beaux vergers de la France.

Les échanges techniques se sont déroulés à huis clos, avant un moment de convivialité clôturant cette matinée de travail.      

Sainte Bazeille – un nouveau centre d’incendie et de secours

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Ce samedi, j’ai participé à la pose de la 1ère pierre du futur centre d’incendie et de secours de Sainte Bazeille, en présence de M. le Sous Préfet, du député Alexandre Freschi, de mes collègues conseillers départementaux, Joel Hocquelet et Emilie Maillou, des élus de la commune, des représentants du SDIS de Lot et Garonne et des sapeurs pompiers de Sainte Bazeille.

Implanté dans le centre ville de Ste Bazeille depuis plus de 35 ans, le local actuel, d’une surface de 168 m², s’avérait  inadapté à l’évolution sans cesse croissante de l’activité opérationnelle de ce centre. En effet, l’an dernier, 318 interventions ont été réalisées par ce centre de secours, grâce aux 28 sapeurs pompiers volontaires qui s’engagent quotidiennement pour assurer la sécurité des 4600 habitants des communes couvertes en premier appel.

Demain, ce centre rénové et agrandi offrira aux sapeurs pompiers des équipements modernes et performants, afin de leur permettre d’exercer leurs missions dans les meilleures conditions. Un bâtiment de 450 m2 sera construit, proposant des locaux adaptés et des vestiaires différenciés. Les extérieurs seront également aménagés pour permettre une parfaite manoeuvre des véhicules de secours.

J’ai salué le rôle majeur de Joel Hocquelet et Emilie Maillou, conseillers départementaux du canton de Marmande 1 qui ont défendu ce dossier avec opiniâtreté. le Conseil départemental se bat pour maintenir et défendre la présence des services publics de proximité dans les territoires. Cette modernisation est une de nos priorités, dans un contexte financier extrêmement tendu pour les départementaux ruraux.

Le Conseil départemental a souhaité qu’une nouvelle convention soit signée avec le SDIS afin de favoriser l’exercice du volontariat, dans les meilleures conditions possibles. Nous nous sommes engagés aux côtés du SDIS pour susciter des vocations civiques, la majorité des 44 centres de secours sont exclusivement servis par des sapeurs pompiers volontaires.

J’ai enfin salué l’adjudant Jérôme Dallemans qui fait preuve d’un grand dévouement pour diriger et animer son équipe. Les missions dévolues aux sapeurs pompiers sont de plus en plus nombreuses et complexes. Accidents de la circulation, secours aux personnes, incendies, intempéries : le champ d’intervention des soldats du feu est vaste et les missions sont cruciales pour la population du secteur. Au final, des vies humaines sont sauvées.

   

Les bénévoles à l’honneur

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

J’ai souhaité que le Département mette à l’honneur les bénévoles, incontournables dans l’animation des milliers d’associations de notre territoire.

Sans eux, aucune association, qu’elle soit sportive, culturelle, à vocation sociale, éducative, mémorielle, de défense des droits, …. ne pourrait fonctionner. Chacun dans son domaine et à son niveau oeuvre sans compter pour que vive et se développe ce tissu associatif, au service des populations et pour que naissent des vocations.

Ce sont eux qui mettent le pied à l’étrier des plus jeunes pour les éveiller à la découverte et à la pratique d’activités culturelles, sportives ou musicales.

Ce sont eux qui accompagnent nos aînés pour éviter qu’ils soient victimes de l’isolement. Ce sont eux qui ouvrent leurs regards, prêtent leurs oreilles aux plus démunis et contribuent à lutter contre les exclusions.

L’utilité sociale des bénévoles n’est plus à démontrer.Le droit d’association est une particularité française dont nous pouvons être fiers. Il invite chacun de nous à s’impliquer dans la vie locale et ainsi à devenir pleinement acteur dans son village ou dans sa ville.

Pourtant, nous faisons tous le constat d’un essoufflement de ce type d’engagement.

Mobilité accrue des populations, délitement des rapports sociaux sous l’effet de la crise économique, apparition des nouvelles technologies, engouement pour les réseaux sociaux : les raisons de la désaffection pour la vie associative sont multiples.

En milieu d’année, les Présidents d’associations, les élus, ont été sollicités pour présenter des candidats. Un jury a ensuite examiné les candidatures et a retenu 200 candidats. Tous se sont vu remettre un diplôme de l’engagement bénévole et citoyen et 16 d’entre eux, particulièrement remarqués dans leur domaine, ont reçu un trophée récompensant ainsi leur travail et le temps passé au service de leur association.

Une belle cérémonie qui a réuni plus de 500 personnes à l’espace Mitterrand de Boé, sous la houlette de Laurence Lamy, vice-Présidente du conseil départemental en charge de la citoyenneté.

En mettant ainsi à l’honneur des bénévoles du département, nous voulions mettre le focus sur l’importance du bénévolat et le plaisir, voire le bonheur, de celles et ceux qui en sont des acteurs. Si nous parvenons, par ce biais, à susciter des vocations, alors nous aurons démontré que rien n’est perdu pour assurer la relève.

Bravo à tous.

Second échangeur de l’A62

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Communiqués de presse, Communiqués de presse

L’avis favorable du Conseil d’Etat sur la modification du contrat de concession de Vinci Autoroutes est une excellente nouvelle pour notre département ! Cette décision constitue une étape décisive dans la réalisation de l’échangeur d’Agen-ouest.

Je suis heureux de mesurer aujourd’hui le résultat de la mobilisation  de tous les acteurs locaux pour l’aboutissement de ce projet, après que j’ai demandé son inscription dans le plan d’investissement autoroutier de 2016. Le Département, partenaire majeur sans lequel ce projet n’aurait pu aboutir, s’est engagé à cofinancer le deuxième échangeur de l’agglomération agenaise aux côtés de l’Agglomération d’Agen et de l’Etat. Pour autant, le Département restera extrêmement vigilant sur les coûts de cette infrastructure qui doit être réalisée à son juste prix.

Débouché naturel de la RN 21 à Agen, ce nouvel aménagement routier bénéficiera particulièrement à la zone d’activité économique de Sainte-Colombe-en-Bruilhois et donc à l’emploi en Lot-et-Garonne. Pour que le Lot-et-Garonne tire tous les bénéfices de cet équipement, l’enjeu est désormais de veiller à ce que l’Etat mène à bien la modernisation de la RN21 et dans sa continuité le barreau de Camélat.

C’est d’ailleurs cette perspective d’aménagement du territoire qui m’avait conduit dès 2015 à faire inscrire au Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020 les travaux de la RN21 entre Monbalen et La Croix Blanche (36 M€), les études et les acquisitions foncières pour l’aménagement de la RN21 entre La Croix Blanche et Foulayronnes (4 M€) ainsi que les études et acquisitions foncières du pont et du barreau de Camélat (6 M€).

Je serai donc très vigilant pour que ces différentes réalisations, contractualisées dans le cadre du CPER, viennent bien compléter le premier maillon que constitue le second échangeur d’Agen ouest.

Tournon d’Agenais – les nouveaux aménagements du bourg inaugurés

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale, Au conseil départemental

Ce vendredi, se déroulait à Tournon d’Agenais l’inauguration des travaux d’aménagement du coeur ancien du village, destinés à redonner tout son éclat au centre historique de la bastide.

  Superbe réalisation qui transforme ce beau village en écrin ! Nul doute que cela va conforter demain l’attractivité touristique de Tournon.  

L’utilisation de la pierre calcaire se marie parfaitement avec les matériaux préexistants. Le choix d’accorder une plus grande place au végétal vise aussi à rehausser, par la couleur, l’esthétique des rues et de la place.

L’embellissement de nos villes et villages constitue un élément déterminant de l’attractivité de notre territoire.

Nous le savons, les visiteurs du Lot-et-Garonne apprécient notre département pour la douceur de son climat, ses traditions gastronomiques, sa convivialité.

Mais, ils sont aussi sensibles à la richesse de ses paysages et de son patrimoine bâti remarquable qui comprend aussi bien les églises médiévales que les bastides et villages de caractère ou encore les châteaux.

Une belle réalisation, qui est l’aboutissement d’un long travail de réflexion mené par les élus et les maîtres d’oeuvre.

Décision historique : le département de Lot-et-Garonne entièrement couvert en fibre optique dés 2023

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Lundi soir, le comité syndical Lot-et-Garonne numérique a validé le résultat de l’Appel à Manifestation d’Engagement Locaux (AMEL) et a retenu l’offre de l’opération Orange pour déployer la fibre optique à ses côtés, dans les zones jusqu’alors laissées exclusivement à l’initiative publique, à savoir 305 communes sur les 319 que compte le département.

Le Lot-et-Garonne est le premier département de France à déposer son dossier au Ministère de l’économie pour valider définitivement la procédure d’ici à la fin de l’année.

Notre département sera ainsi, au terme de la procédure, totalement couvert en très haut débit d’ici 5 ans au lieu des 10 ans initialement prévus.

Les engagements obtenus auprès de l’opérateur permettront de déployer deux fois plus vite la fibre optique pour une couverture totale du département d’ici 2023, alors que le plan initial qui a débuté en 2018 s’étalait sur 10 ans. Un effet d’accélération considérable !

L’avantage d’un tel schéma est qu’il préserve les acquis de la programmation de Lot-et-Garonne numérique, en allant plus loin. Le syndicat déploiera les 44 000 prises optiques dont les travaux ont commencé cette année et s’achèveront en 2021, et parallèlement, Orange déploiera 103 000 prises optiques dès 2019 et jusqu’en 2023, pour achever la couverture totale du département en moins de 5 ans !

D’ici 2023,l’intervention complémentaire publique et privée générera un investissement de plus de 200 millions d’euros et la création de 300 emplois pour déployer la fibre optique sur l’ensemble du département.

Visite du collège Joseph Chaumié d’Agen

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Dans le cadre des visites de rentrée effectuées dans différents collèges du département, j’ai souhaité me rendre, avec mon collègue Nicolas Lacombe, vice Président, et les conseillers départementaux, Françoise Laurent, Jean Dreuil et Rémi Constans,au collège Joseph Chaumié d’Agen.

A cette occasion, nous avons pu échanger avec l’équipe enseignante et les agents départementaux chargés de l’entretien et de la restauration scolaire.

Les travaux programmés au collège Chaumié


Depuis 2008, plus d’1 million d’euros a été engagé par le Département pour divers travaux, concernant notamment l’internat. A ces travaux s’ajoutent pour 2018 des dotations du Département, à hauteur de 26 000 euros pour le mobilier et 23 500 euros pour le matériel informatique.

Par ailleurs, un audit est actuellement en cours, associant le collège, les services du Conseil départemental et la SEM 47, afin de préciser la nature des travaux prioritaires à engager dans les années à venir.

La poursuite du programme « Du 47 dans nos assiettes »


Comme dans tous les collèges publics de Lot-et-Garonne, le Conseil départemental poursuit par ailleurs son action en faveur d’une restauration scolaire de qualité, avec désormais 100 % des produits frais servis issus du territoire. Un mode de consommation en circuit-court avec d’importantes retombées économiques pour les quelque 300 producteurs et éleveurs locaux titulaires du groupement d’achat départemental. Avec à la clef des collégiens qui mangent mieux et une réduction du gaspillage alimentaire de plus de 60 %, soit une économie de 500 000 euros réinvestis dans la qualité des produits.



Duras – Visite du collège Lucien Sigala

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Ce matin, une semaine après la rentrée des classes, j’ai souhaité faire une visite du collège Sigala de Duras, en compagnie de Dany Blanc, conseillère départementale suppléante, et rencontrer l’équipe pédagogique.

De nouveaux investissements prévus

Le Conseil départemental participe, cette année, encore à améliorer les conditions d’études et de travail de nos collégiens, mais également des équipes enseignantes et administratives. Un effort particulier a été réalisé cette année puisqu’une enveloppe de 700 000 euros supplémentaires a été votée en juin dernier afin d’accéder les opérations de rénovations des collèges du département. Une enveloppe de près d’un million d’euros est également consacrée à l’équipement informatique et au mobilier.Au total, c’est un budget de 8 millions d’euros qui est investi cette année dans les collèges du département.

Les travaux en cours à Duras portent sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Ils nécessitent plusieurs phases de réalisations notamment la mise en place d’un ascenseur, ainsi que la mise aux normes des installations de chauffage destinée à réaliser des économies d’énergie.


Le collège de Duras expérimente un projet innovant liant les classes de 6ème aux classes de CM2 des écoles de Duras, Lévignac de Guyenne, Saint Jean de Duras, Pardaillan et Saint Astier, soutenu par la mission CARDIE du Rectorat (conseil académique – cellule recherche développement innovation et expérimentation). Les professeurs de CM2 et de collège interviendront conjointement devant leurs classes sur les savoirs fondamentaux comme sur les disciplines artistiques d’avril à juin 2019.

Animation du 47 dans nos assiettes autour de la prune

Par ailleurs, le Conseil département poursuit son action « du 47 dans nos assiettes » en faveur d’une restauration scolaire de qualité avec désormais 100% des produits frais servis issus du territoire. Un mode de consommation en circuit court avec d’importantes retombées économiques pour les 300 producteurs et éleveurs locaux titulaires du groupe d’achat départemental. Ce manger mieux a permis une réduction du gaspillage alimentaire de plus de 60%, soit une économie de 500 000 euros réinvestis dans la qualité des produits.

Aujourd’hui à Duras, l’animation du 47 dans nos assiettes a mis l’honneur la prune et du pruneau, produits emblématiques de notre terroir.

Cette visite m’a permis d’échanger avec les professeurs sur les équipements et les besoins de rénovation de l’établissement, mais également avec l’ensemble des agents des cuisines qui sont très satisfaits de l’opération du 47 dans nos assiettes qui leur permet de cuisiner de bons produits et d’initier les enfants au goût, dés le plus jeune âge puisque les élèves de l’école maternelle et de l’école primaire de Duras déjeunent également à la cantine du collège. Bravo à tous.