Loi Macron – vote d’un amendement visant à développer l’œnotourisme et les activités économiques liées au secteur viticole

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Communiqués de presse

Dans la nuit de mardi à mercredi, dans le cadre de l’examen de la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (loi Macron), le Sénat a adopté un amendement très important pour la filière vini-viticole, dont je suis signataire.

Cet amendement vise à clarifier la loi Evin qui est devenue une source d’insécurité juridique aussi bien pour les annonceurs que pour nos territoires. En effet, la loi Evin encadre aujourd’hui la publicité en faveur de l’alcool sans toutefois en avoir donné une définition précise.

Il définit les limites entre ce qui relève d’une part, de la publicité (interdite) et d’autre part, de l’information, de la création artistique et culturelle. Il sera donc désormais permis de communiquer plus aisément sur les territoires et le patrimoine viticole ce qui constitue une avancée pour l’attractivité de nos territoires et notamment du Lot-et-Garonne.

Cette modification vient confirmer mes efforts pour distinguer le vin des autres boissons contenant de l’alcool. La loi d’avenir agricole, dont j’ai été le rapporteur pour ma commission, avait déjà reconnu le vin, produit de la vigne, et les terroirs viticoles comme partie intégrante du « patrimoine culturel, gastronomique et paysager protégé de la France ».

Alors que l’œnotourisme s’impose comme un véritable atout pour le développement économique de nos territoires avec plus de 12 millions d’œnotouristes chaque année, il est essentiel d’apporter la sécurité juridique nécessaire aux opérateurs privés et publics (agences de voyages, conseils régionaux, comités départementaux, offices de tourisme, etc.) pour informer et valoriser les destinations vignobles en France.

Fort de ses quatre appellations d’origine contrôlée (Côtes de Duras, Côtes du Marmandais, Vins de Buzet et Vins du Brulhois) et de ses vignobles de qualité, notre département peut s’enorgueillir de posséder un riche patrimoine viticole. Parfois menacé par les amalgames qui visent à placer le vin au rang des alcools durs, je m’emploie à défendre le travail quotidien des viticulteurs et à promouvoir les activités touristiques liées au secteur.

Mots-clefs : , ,