Halte aux fake-news : Non le Département n’a pas augmenté son taux de fiscalité en 2018

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil départemental

Je suis sidéré de lire ou d’entendre dans des médias nationaux ou locaux que le Département de Lot et Garonne aurait augmenté son taux de fiscalité en 2018.

0 % c’est bien le niveau d’évolution des taux voté par l’Assemblée départementale en mars dernier pour le budget 2018, qui s’applique donc cette année, avec un engagement de stabilité jusqu’à la fin du mandat.

Il est dramatique de constater que certains médias ne vérifient pas leurs sources et colportent de fausses informations.

Certes, après 8 années de stabilité, notre taux d’impôt foncier a augmenté de 20% en 2017. Et nous nous sommes farouchement battus pour cette stabilité.

Mais tout le monde le sait, cette augmentation ne résulte pas de notre volonté ou d’une mauvaise gestion ! Cette augmentation a été imposée par l’Etat qui ne rembourse que partiellement aux Départements les dépenses qu’ils assurent de manière obligatoire pour son compte. La dette de l’Etat au Département de Lot et Garonne dépasse chaque année les 40 millions d’euros… plus de 400 millions d’euros en cumulé depuis 2008.

Cette situation place tous les départements ruraux dans l’obligation de réduire drastiquement leurs politiques publiques et d’augmenter leur fiscalité pour financer les dépenses de solidarité nationale (APA, PCH, RSA). Comment expliquer que 10% des départements parmi les plus riches bénéficient de taux de foncier bâti entre 5 et 13%, alors que les 10 départements parmi les plus pauvres subissent des taux de 25 à 33% !

Si, en Lot et Garonne, nous avons desserré en 2018 l’étau financier dans lequel l’Etat nous enfermait, notre équilibre budgétaire demeure fragile. Sans relâche, jusqu’à obtenir satisfaction, nous réaffirmerons que l’Etat ne peut plus se décharger sur les Départements d’une responsabilité qui lui incombe au premier chef. Sans faillir, nous nous attacherons à développer notre département et à toujours rendre le meilleur service aux habitants de notre territoire, souvent gagnés par un sentiment d’abandon et de déclassement face au désengagement de l’Etat.

Mots-clefs : , , , , , , ,