Archive pour novembre, 2018

Congrès des Départements de France à Rennes

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Communiqués de presse

Ce jeudi, je suis intervenu en faveur des territoires ruraux et pour valoriser les initiatives du Département de Lot-et-Garonne, à l’occasion du congrès des Départements de France à Rennes.

 

Ce Congrès de Rennes était plein de promesses et d’espoirs. Mais, ironie du sort, les trois jours passés au Couvent des Jacobins se sont soldés par la déception des Girondins !

Force est de constater que les propositions du Gouvernement sont très loin de répondre au problème fondamental posé par les allocations de solidarité nationale assumée par les Départements pour le compte de l’Etat. Il en ressort finalement le sentiment que les ministres ont été multipliés pour mieux noyer le poisson et diluer les responsabilités…

Concernant ces allocations de solidarité nationale, certes le fonds de stabilisation est pérennisé sur une durée de trois ans mais son montant de 115 millions est largement insuffisant quand le reste à charge pour les Départements s’élève à 9 milliards d’euros. Nous sommes loin du compte ! Ce ne sont que des cautères sur une jambe de bois.

Le constat est d’autant plus décevant que le groupe de travail que j’ai animé à l’ADF avait soumis une solution acceptée par les Départements et par l’Etat, jusqu’à ce que les négociations achoppent en juin dernier. Cette proposition repose sur une péréquation verticale (solidarité de l’Etat en direction des  Départements) et une péréquation horizontale (solidarité entre Départements riches et pauvres). Cette solution, qui résoudrait durablement les difficultés des Départements -notamment les plus ruraux-, repose sur une compensation minimum de 350 millions d’euros de l’Etat vers les Départements et la répartition entre les Départements eux-mêmes d’un montant équivalent.

La solution est à portée de main, pourvu que le gouvernement s’en saisisse. A l’échelle de la Nation, ce n’est même pas une question de budget ! C’est une question de volonté et de pragmatisme. Je veux encore croire que la parole unanime des présidents de Départements sera entendue et que la volonté de dialogue exprimée par les ministres présents à ce congrès sera suivie d’effets. « L’accord de Rennes » conclu au même moment entre les trois associations nationales des Régions, des Départements et des Maires sera sans doute de nature à accélérer la prise de conscience.

L’Assemblée des Départements de France ayant, par la voix de son président, réaffirmé ces principes à l’issue du congrès, je convoquerai rapidement, dans les jours qui viennent, une nouvelle réunion de notre groupe de travail des Départements ruraux pour continuer à défendre un modèle permettant de réparer durablement les fractures territoriales dans notre pays.

Inauguration du centre d’essais Roger Ben Aïm de l’IFTS Agen

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

J’ai participé cet après midi à l’inauguration du centre d’essais Roger Ben Aïm de l’Institut de la Filtration et des Techniques Séparatives (IFTS) à Agen, aux côtés d’Alain Rousset, Président du conseil régional, de Roger Ben Aïm, Président du conseil scientifique de IFTS, des élus régionaux, du Maire d’Agen, des représentants de la Chambre de Commerce, des chefs d’entreprises adhérentes de l’IFTS.

Ce centre, unique en France, installé à proximité du pont canal à Agen, s’inscrit en complémentarité du laboratoire de l’institut situé à Foulayronnes. Il est dédié à l’expérimentation, l’évaluation et la validation des procédés de traitement des eaux. Cette réalisation renforce les travaux du cluster « Eau et adaptation au changement climatique » qui réunit des entreprises, des collectivités et les acteurs concernés.

Il sera une vitrine de l’excellence de la recherche scientifique sur l’étude des traitement de l’eau.

Je suis très fier que cette réalisation soit implantée dans notre département. Fier que des personnalités telles que Roger Ben Aïm ait choisi le Lot et Garonne pour développer de telles activités qui dépassent largement les frontières de l’hexagone.

300 emplois locaux à pourvoir dans les métiers de la fibre optique

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Communiqués de presse

Faire se rencontrer offres et demandes d’emploi est une véritable gageure, en particulier dans certains secteurs d’activité en pleine expansion. Cet enjeu, qui concerne l’ensemble du territoire national, s’illustre tout particulièrement en Lot-et-Garonne. En effet, les grands projets d’investissement qui arrivent aujourd’hui à maturité dans notre département génèrent et vont générer de nombreux emplois.

C’est pourquoi j’ai souhaité engager une série de rencontres pour coordonner localement les différents acteurs intervenant de la formation au recrutement. La première, sous forme d’un « petit déjeuner de l’emploi », a ainsi rassemblé ce matin à l’Hôtel du Département plus de quarante participants pour échanger sur le chantier hors-norme de déploiement de la fibre optique.

Pour équiper la totalité des 185 000 foyers lot-et-garonnais en fibre optique au cours des 5 prochaines années, 300 emplois sont à pourvoir. Des emplois nouveaux, qui nécessitent une formation spécifique mais pas nécessairement un très haut niveau de qualification. Pour anticiper ce besoin et éviter une pénurie de main d’œuvre dans ce secteur d’avenir, le Conseil départemental a associé les acteurs concernés (Pôle Emploi, Conseil régional, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat, entreprises Orange, SPIE, Ineo…) pour mieux coordonner les offres de formation, les recherches de candidats et les processus de recrutement.

Le Conseil départemental entend continuer de jouer son rôle fédérateur pour que les projets qu’il impulse sur le territoire produisent tous leurs effets sur l’emploi local. D’autres rencontrent de ce type sont déjà envisagées notamment autour de l’agro-alimentaire ou du tourisme.

A suivre…