Lot et Garonne

Congrès des Départements de France à Rennes

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Communiqués de presse

Ce jeudi, je suis intervenu en faveur des territoires ruraux et pour valoriser les initiatives du Département de Lot-et-Garonne, à l’occasion du congrès des Départements de France à Rennes.

 

Ce Congrès de Rennes était plein de promesses et d’espoirs. Mais, ironie du sort, les trois jours passés au Couvent des Jacobins se sont soldés par la déception des Girondins !

Force est de constater que les propositions du Gouvernement sont très loin de répondre au problème fondamental posé par les allocations de solidarité nationale assumée par les Départements pour le compte de l’Etat. Il en ressort finalement le sentiment que les ministres ont été multipliés pour mieux noyer le poisson et diluer les responsabilités…

Concernant ces allocations de solidarité nationale, certes le fonds de stabilisation est pérennisé sur une durée de trois ans mais son montant de 115 millions est largement insuffisant quand le reste à charge pour les Départements s’élève à 9 milliards d’euros. Nous sommes loin du compte ! Ce ne sont que des cautères sur une jambe de bois.

Le constat est d’autant plus décevant que le groupe de travail que j’ai animé à l’ADF avait soumis une solution acceptée par les Départements et par l’Etat, jusqu’à ce que les négociations achoppent en juin dernier. Cette proposition repose sur une péréquation verticale (solidarité de l’Etat en direction des  Départements) et une péréquation horizontale (solidarité entre Départements riches et pauvres). Cette solution, qui résoudrait durablement les difficultés des Départements -notamment les plus ruraux-, repose sur une compensation minimum de 350 millions d’euros de l’Etat vers les Départements et la répartition entre les Départements eux-mêmes d’un montant équivalent.

La solution est à portée de main, pourvu que le gouvernement s’en saisisse. A l’échelle de la Nation, ce n’est même pas une question de budget ! C’est une question de volonté et de pragmatisme. Je veux encore croire que la parole unanime des présidents de Départements sera entendue et que la volonté de dialogue exprimée par les ministres présents à ce congrès sera suivie d’effets. « L’accord de Rennes » conclu au même moment entre les trois associations nationales des Régions, des Départements et des Maires sera sans doute de nature à accélérer la prise de conscience.

L’Assemblée des Départements de France ayant, par la voix de son président, réaffirmé ces principes à l’issue du congrès, je convoquerai rapidement, dans les jours qui viennent, une nouvelle réunion de notre groupe de travail des Départements ruraux pour continuer à défendre un modèle permettant de réparer durablement les fractures territoriales dans notre pays.

Inauguration du centre d’essais Roger Ben Aïm de l’IFTS Agen

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

J’ai participé cet après midi à l’inauguration du centre d’essais Roger Ben Aïm de l’Institut de la Filtration et des Techniques Séparatives (IFTS) à Agen, aux côtés d’Alain Rousset, Président du conseil régional, de Roger Ben Aïm, Président du conseil scientifique de IFTS, des élus régionaux, du Maire d’Agen, des représentants de la Chambre de Commerce, des chefs d’entreprises adhérentes de l’IFTS.

Ce centre, unique en France, installé à proximité du pont canal à Agen, s’inscrit en complémentarité du laboratoire de l’institut situé à Foulayronnes. Il est dédié à l’expérimentation, l’évaluation et la validation des procédés de traitement des eaux. Cette réalisation renforce les travaux du cluster « Eau et adaptation au changement climatique » qui réunit des entreprises, des collectivités et les acteurs concernés.

Il sera une vitrine de l’excellence de la recherche scientifique sur l’étude des traitement de l’eau.

Je suis très fier que cette réalisation soit implantée dans notre département. Fier que des personnalités telles que Roger Ben Aïm ait choisi le Lot et Garonne pour développer de telles activités qui dépassent largement les frontières de l’hexagone.

300 emplois locaux à pourvoir dans les métiers de la fibre optique

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale, Communiqués de presse

Faire se rencontrer offres et demandes d’emploi est une véritable gageure, en particulier dans certains secteurs d’activité en pleine expansion. Cet enjeu, qui concerne l’ensemble du territoire national, s’illustre tout particulièrement en Lot-et-Garonne. En effet, les grands projets d’investissement qui arrivent aujourd’hui à maturité dans notre département génèrent et vont générer de nombreux emplois.

C’est pourquoi j’ai souhaité engager une série de rencontres pour coordonner localement les différents acteurs intervenant de la formation au recrutement. La première, sous forme d’un « petit déjeuner de l’emploi », a ainsi rassemblé ce matin à l’Hôtel du Département plus de quarante participants pour échanger sur le chantier hors-norme de déploiement de la fibre optique.

Pour équiper la totalité des 185 000 foyers lot-et-garonnais en fibre optique au cours des 5 prochaines années, 300 emplois sont à pourvoir. Des emplois nouveaux, qui nécessitent une formation spécifique mais pas nécessairement un très haut niveau de qualification. Pour anticiper ce besoin et éviter une pénurie de main d’œuvre dans ce secteur d’avenir, le Conseil départemental a associé les acteurs concernés (Pôle Emploi, Conseil régional, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat, entreprises Orange, SPIE, Ineo…) pour mieux coordonner les offres de formation, les recherches de candidats et les processus de recrutement.

Le Conseil départemental entend continuer de jouer son rôle fédérateur pour que les projets qu’il impulse sur le territoire produisent tous leurs effets sur l’emploi local. D’autres rencontrent de ce type sont déjà envisagées notamment autour de l’agro-alimentaire ou du tourisme.

A suivre…

       

Rencontre annuelle Europe Turquie des producteurs de noisettes au Conseil Départemental

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Ce matin, j’ai eu le plaisir d’accueillir les délégations Européenne (France, Espagne, Italie) et Turque de producteurs de noisettes, ainsi que des représentants de la commission européenne, venus assister à une journée de travail entre les plus grands acteurs du marché mondial de la noisette.

J’ai eu l’occasion de rappeler le rôle primordial et la dynamique de la coopérative Unicoque depuis près de 40 ans, acteur majeur grâce à son expertise sur la qualité du produit et les normes internationales. Le Lot et Garonne est le premier département de France producteur de noisettes avec 56% des surfaces plantées en noisetiers. Unicoque représente 60% des parts de marché européen pour les noisettes à coques avec des volumes se situant autour de 8000 tonnes commercialisées chaque année.

Je suis fier que la Commission Européenne ait validé la proposition d’Unicoque de choisir notre Département et plus particulièrement l’hôtel du Département pour cette organisation. Cela illustre bien la qualité du partenariat que nous menons avec le monde agricole en général et la filière noisette en particulier. Ce n’est pas ailleurs pas un hasard puisque notre département est souvent présenté comme l’un des plus beaux vergers de la France.

Les échanges techniques se sont déroulés à huis clos, avant un moment de convivialité clôturant cette matinée de travail.      

Rencontre annuelle Europe/Turquie de la Noisette – conférence de presse

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

Cet après midi à Cancon, j’ai assisté à la conférence de presse organisée par la coopérative Unicoque, aux cotés de Thierry Decazeaux (Président d’Unicoque), J.Luc Reigne (Directeur), Carole Roire (Maire de Cancon), Laurence Rouchaud (Présidente de la communauté de communes), Marcel Calmette (Conseiller départemental), Rachid Hamidi (Docteur en entomologie à INRA) et Brigitte Frérot (chercheur à l’INRA Versailles).

Cette conférence de presse présentait la rencontre annuelle des producteurs de Noisettes Europe /Turquie que j’aurai le plaisir d’accueillir ce vendredi à l’hôtel du Département.

Des délégations de producteurs de Turquie, d’Italie, d’Espagne et de plusieurs autres pays européens participeront à cette journée, organisée par la commission Européenne, pour faire un point sur les relations commerciales, les difficultés de la filière dans les différents pays et sur les méthodes mises en place pour lutter contre les ravageurs.

Comité de direction de l’ANACR 47

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

Ce matin, à l’invitation de sa Présidente Brigitte Moreno, j’ai participé aux travaux du comité de direction de l’Association Nationale des Anciens Combattants Résistants de Lot et Garonne qui se réunissait à Allemans du Dropt.

Le Conseil Départemental et l’ANACR 47 travaillent ensemble sur les chemins de la mémoire avec l’implantation de 13 plaques commémoratives dans le Fumélois, sur l’organisation du Prix de la Résistance et de la Déportation avec la participation d’une centaine d’élèves du secondaire, sur les commémorations qui se déroulent dans le département et sur des projets tels que le pôle de mémoire de Penne d’Agenais.

J’ai apprécié de participer à cette réunion de travail qui m’a permis d’échanger avec les nombreux responsables de secteur de l’ANACR. Le travail de mémoire auquel cette association participe est essentiel pour la transmission des valeurs de la résistance et du Conseil National de la Résistance à nos concitoyens et aux générations futures. Il est d’autant plus essentiel que l’on voit se développer dans notre pays et partout en Europe l’idéologie qui a été combattue par la Résistance.

A la fin de la réunion, le comité directeur a salué la distinction dont a bénéficié Brigitte Moreno lors de la soirée des trophées du bénévolat organisée par le Département. J’ai eu le plaisir de lui remettre un bouquet de fleurs et de la remercier moi aussi pour son engagement sans faille au service de l’ANACR et des valeurs de la résistance.

Pose de la 1ère pierre du nouvel EHPAD de Miramont de Guyenne

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

Ce samedi, en présence du Directeur de la délégation départementale de l’ARS, du Sous Préfet de l’arrondissement de Marmande, du Député Alexandre Freschi, de mes collègues Conseillers Départementaux Danièle Dhélias, Pierre Costes et Alain Picard, des élus locaux et des représentants du monde de la santé et de la protection sociale, j’ai participé à la pose de 1ère pierre du nouvel EHPAD Fondation Soussial à Miramont de Guyenne.

La modernisation de l’EHPAD de Miramont de Guyenne était en projet depuis 2004. Beaucoup d’aller-retour et de temps perdu pour enfin se décider à construire un nouvel établissement, plus moderne et mieux adapté aux attentes de nos aînés.

La solution proposée par le groupe ICADE, en partenariat avec Axentia, a permis de débloquer le dossier. Le Département a apporté sa contribution à la réalisation de ce beau projet et je tiens à saluer le travail de la directrice, Madame Beffy et du conseil d’administration de l’EHPAD Fondation Soussial.

Cette réalisation permettra d’accueillir, dans un bâtiment moderne, fonctionnel et confortable, les 119 résidents de l’établissement actuel.

Rendez-vous en 2020 pour l’inauguration.

 

Duras – le carrefour du Poteau en travaux

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

Les travaux de réalisation d’un giratoire au carrefour des D708 et D668, sur la commune de Duras, viennent de débuter.

Ces travaux, d’un montant de 437 000 € hors taxes, ont été confiés à l’entreprise COLAS et sont entièrement financés par le Conseil départemental.

La création du giratoire du Poteau est attendu par les Duraquois depuis presque vingt ans ! Le projet n’a pas vu le jour car le coût initial, supérieur à un million d’euros, en rendait sa réalisation très difficile.

 
J’ai demandé aux services du Département d’étudier des nouvelles propositions rendant possible la programmation de cet équipement nécessaire car ce carrefour est le lieu de nombreux accidents.

Après deux réunions de concertation avec la mairie de Duras, une option satisfaisante a été proposée qui réduit de 60% le montant initial envisagé.

Ce mercredi, j’ai présenté le projet en présence de Mme le Maire de Duras et de mes collègues, J.Marc Derveaux et Dany Blanc.

 

     

Hommage à Christian Péjean – maire de Puch d’Agenai

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités locale

Christian PEJEAN nous a quittés au terme d’un long séjour à l’hôpital où il avait été admis à la suite d’un malaise soudain, intervenu cet été. Il n’aura malheureusement pas pu se relever de cet accident de santé inopiné.

Enfant du village, il y a fréquenté l’école communale avant de rejoindre les bancs du lycée technique d’Agen.

 Il débutera sa vie professionnelle au Puch, au sein de l’entreprise Poget où il travaillera durant treize ans jusqu’à ce que la société ferme ses portes.

Surmontant le choc de la perte d’emploi, il aura le courage de se reconvertir comme gérant de la station-service autoroutière installée sur le territoire de la commune avant d’occuper les mêmes fonctions dans la Gironde voisine, à La Réole.

Quelques années plus tard, il avait repris la route du Lot-et-Garonne pour y ouvrir à Casteljaloux, et y tenir jusqu’à l’âge de la retraite, un commerce de prêt à porter. Pendant toutes ces années, Madame, vous avez accompagné et soutenu votre mari dans ces aventures professionnelles, à la fois comme associée et complice d’une belle réussite.

Malgré les tours et détours que peut prendre une vie au gré des emplois exercés, Christian PEJEAN est resté fidèle à sa commune natale qu’il aimait passionnément.

Tous ceux qui l’ont côtoyé garderont le souvenir  d’un homme particulièrement affable suscitant la sympathie de tous et très engagé au service de sa commune.

Elu conseiller municipal en 1995, Christian PEJEAN devient premier adjoint au maire en 2001, reconduit dans ces fonctions en 2008. Fort de l’expérience acquise pendant trois mandats consécutifs, il sera élu maire en mars 2014.

Au-delà des sensibilités politiques, l’homme était un élu profondément estimé et respecté.

Il était l’exemple même de l’élu rural à l’écoute de ses administrés et animé par le désir de rendre concrètement service à ses concitoyens.

Ses qualités humaines, son dévouement et ses compétences étaient unanimement reconnues.

Tout au long de ces années d’élu, il a déployé une énergie remarquable pour aider au développement de sa commune et à la préservation de son cadre de vie.

Depuis 2014, en qualité de maire, il avait impulsé la réflexion en vue de réaliser plusieurs projets. Tout d’abord, celui de l’école dont il mesurait toute l’importance dans notre territoire rural. La réfection du bâtiment menée à bien permet aux élèves et à leurs maîtres de travailler dans de bien meilleures conditions.

Ensuite, le chantier de la modernisation de la salle des fêtes qui correspondait à sa volonté d’aider le tissu associatif. Il était de ceux qui sont convaincus de la nécessité de l’engagement bénévole pour développer le lien social.

 Il ne verra pas l’aboutissement de ce dernier projet mais je sais que ses adjoints et son équipe auront à cœur de le mener à terme et de poursuivre ce qu’il avait initié.

 Christian PEJEAN laissera le souvenir d’un honnête homme apprécié pour sa droiture, sa bienveillance à l’égard de tout un chacun et sa détermination à œuvrer pour sa commune et le bien-être de ses habitants.

Au nom de l’Assemblée départementale et en mon nom personnel, je présente à sa veuve, ainsi qu’à sa fille, à sa famille et à tous ses proches, mes sincères condoléances.

Sainte Bazeille – un nouveau centre d’incendie et de secours

Written by camanisenat. Posted in Actualité, Actualités, Actualités locale

Ce samedi, j’ai participé à la pose de la 1ère pierre du futur centre d’incendie et de secours de Sainte Bazeille, en présence de M. le Sous Préfet, du député Alexandre Freschi, de mes collègues conseillers départementaux, Joel Hocquelet et Emilie Maillou, des élus de la commune, des représentants du SDIS de Lot et Garonne et des sapeurs pompiers de Sainte Bazeille.

Implanté dans le centre ville de Ste Bazeille depuis plus de 35 ans, le local actuel, d’une surface de 168 m², s’avérait  inadapté à l’évolution sans cesse croissante de l’activité opérationnelle de ce centre. En effet, l’an dernier, 318 interventions ont été réalisées par ce centre de secours, grâce aux 28 sapeurs pompiers volontaires qui s’engagent quotidiennement pour assurer la sécurité des 4600 habitants des communes couvertes en premier appel.

Demain, ce centre rénové et agrandi offrira aux sapeurs pompiers des équipements modernes et performants, afin de leur permettre d’exercer leurs missions dans les meilleures conditions. Un bâtiment de 450 m2 sera construit, proposant des locaux adaptés et des vestiaires différenciés. Les extérieurs seront également aménagés pour permettre une parfaite manoeuvre des véhicules de secours.

J’ai salué le rôle majeur de Joel Hocquelet et Emilie Maillou, conseillers départementaux du canton de Marmande 1 qui ont défendu ce dossier avec opiniâtreté. le Conseil départemental se bat pour maintenir et défendre la présence des services publics de proximité dans les territoires. Cette modernisation est une de nos priorités, dans un contexte financier extrêmement tendu pour les départementaux ruraux.

Le Conseil départemental a souhaité qu’une nouvelle convention soit signée avec le SDIS afin de favoriser l’exercice du volontariat, dans les meilleures conditions possibles. Nous nous sommes engagés aux côtés du SDIS pour susciter des vocations civiques, la majorité des 44 centres de secours sont exclusivement servis par des sapeurs pompiers volontaires.

J’ai enfin salué l’adjudant Jérôme Dallemans qui fait preuve d’un grand dévouement pour diriger et animer son équipe. Les missions dévolues aux sapeurs pompiers sont de plus en plus nombreuses et complexes. Accidents de la circulation, secours aux personnes, incendies, intempéries : le champ d’intervention des soldats du feu est vaste et les missions sont cruciales pour la population du secteur. Au final, des vies humaines sont sauvées.