Articles marqués avec ‘numérique’

Formation « Installateur de fibre optique » au lycée professionnel de Foulayronnes

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Au conseil général, Billets

Le programme de déploiement de la fibre optique, porté par le syndicat Lot-et-Garonne numérique, entraîne localement de forts besoins en main d’œuvre. C’est ainsi que lors de la signature du marché de conception et de réalisation du réseau départemental de fibre optique, le groupement de sociétés ENGIE Ineo, SPIE et SAFEGE indiquait que 400 000 heures de travail, sur les 4 ans du marché, soit près de 150 personnes employées par an, seront nécessaires pour mener à bien le projet de déploiement dont 51 % pour la pose et le raccordement des câbles.

J’avais personnellement rencontrer les dirigeants de ces sociétés afin de savoir s’il était possible de mettre en place les formations nécessaires en Lot-et-Garonne.

Les responsables d’ENGIE Ineo ont pris contact avec le Proviseur du lycée de Foulayronnes, Marie Laure Constant et le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques, Bruno Simonnet afin de discuter des besoins des entreprises. Ils ont également accueillis les enseignants pour les former à ce métier d’avenir.

C’est ainsi qu’une formation «Installateur de fibre optique » a débuté en octobre 2017, regroupant 5 stagiaires qui effectuent 360 heures au lycée et 280 heures en entreprises, avec pour objectif un contrat de travail en 2018.

C’est dans ce contexte que j’ai rencontré aujourd’hui les enseignants, les stagiaires, l’éducation nationale et les entreprises afin d’échanger sur le devenir de cette formation et les besoins dans les années à venir. Nous avons visité l’atelier et le plateau technique extérieur réalisé avec l’entreprise Duplantier de Duras.

A n’en pas douter, le lycée de Foulayronnes propose là une formation en adéquation avec les besoins du marché…

consultez le dossier de presse, en cliquant ici>>



Assemblée générale de l’AVICCA

Catégorie : Actualité, Billets, Communiqués de presse

Hier, au cours de l’assemblée générale de l’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel dite AVICCA(1), j’ai été réélu secrétaire général de l’AVICCA, présidée par Patrick Chaize, sénateur de l’Ain.
 

Cette réélection marque la reconnaissance du travail que j’ai accompli dans le domaine du numérique, que ce soit au niveau local ou sur le plan national. En effet, au Sénat, j’ai conduit de nombreux travaux sur l’aménagement numérique des territoires.

Localement, au sein du syndicat Lot-et-Garonne Numérique, je suis parvenu à fédérer tous les acteurs publics pour le déploiement de la fibre optique sur tout le département et ainsi réduire au maximum le coût de ce programme qui permettra à nos concitoyens d’accéder au Très haut débit. Rappelons que le chantier débutera dans quelques semaines avec les premiers foyers raccordés à la fibre optique en 2018.

Cette nomination représente ainsi une réelle opportunité pour le Lot-et-Garonne qui continuera à disposer d’un relais efficace pour défendre et porter les intérêts du développement numérique de notre territoire.

Bien entendu, cette fonction, qui est une fonction de représentation, n’appelle aucune indemnité.


 

Le discours de Patrick Chaize réélu Président

 

Les nouveaux membres du Conseil d’Administration


 

(1) L’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel regroupe quelque 150 collectivités (villes, intercommunalités et syndicats de communes, départements et régions). Elle fédère ainsi les collectivités françaises qui agissent pour l’aménagement numérique des territoires, afin de mutualiser les expériences et peser sur le contexte national. Elle est en effet un interlocuteur majeur du Gouvernement et des pouvoirs publics sur les questions du numérique.

 

Visite de l’entreprise Néomonde à Soumensac

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Au conseil général, Billets

Dans le cadre de visites sur le canton des Coteaux de Guyenne, j’ai rencontré Nadia Serra de l’entreprise Néomonde à Soumensac.

Cette société est spécialisée dans le traitement et la conception d’images et de vidéos de synthèse. La génération de ce type de contenus s’effectue grâce à des serveurs informatiques à très forte capacité de calcul hébergés sur internet. Les images ainsi générées sont ensuite communiquées en très haute définition aux clients de la société.

Un bel exemple d’innovation dans nos territoires ruraux, grâce à nos investissements en matière d’infrastructures de communication.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Visite de Campus Numérique 47 avec les élus du conseil départemental

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général, Billets

    Ce vendredi, j’ai accompagné les élus du conseil départemental à une visite du Campus Numérique 47, site dédié aux usages numériques, en présence du nouveau directeur de l’association, Damien Bizot. Installé dans l’ancienne école normale d’Agen qui subira des travaux d’aménagement en début d’année 2018, cet espace offrira aux acteurs locaux un lieu multifonctionnel et plurisectoriel qui aura vocation à former de nouveaux acteurs du numérique et à favoriser l’éclosion de start-up. Le centre de formation In’Tech Sud Ouest, le cluster INOO et l’association ETIC 47 occupent déjà une partie des locaux. Cette visite a permis aux élus de se découvrir le potentiel de ce formidable outil qui regroupera un pôle formation, un pôle collaboratif, un pôle accueil et services, un pôle innovation recherche et développement et un incubateur de start-up, au coeur du Sud Ouest.    

Salon national RURALITIC à Aurillac : Le Lot-et-Garonne reçoit le prix Smart Département 2017

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général, Billets

J’ai reçu, au nom du Département, le prix « Smart Département 2017 » du salon RURALITIC, qui se tient actuellement à Aurillac, pour la création du Campus numérique 47.

Evènement de référence au plan national, le salon RURALITIC est le rendez-vous des territoires ruraux autour des Technologies de l’information et la communication. Cette année, le Lot-et-Garonne était à l’honneur puisqu’une table ronde dédiée aux actions menées dans le département était organisée.

 
  J’intervenais à Ruralitic pour présenter le Campus numérique 47. Guillaume Maison, président du cluster numérique Inoo, créé à l’initiative du Département et de la Chambre de Commerce et d’Industrie, et Yannick Audebert, président de Fishing Friendly, start-up incubée au sein d’Inoo (www.fishing-friendly.com – site dédié à la pratique de la pêche), participaient également à cette table ronde, afin de présenter leur projet et témoigner de la dynamique départementale…

Ce prix Smart Département 2017 vient ainsi récompenser les efforts du Département, qui a su fédérer tous les acteurs publics et privés, afin de faire du Lot-et-Garonne un territoire innovant dans le domaine du numérique !

Salon national RURALITIC à Aurillac : les initiatives numériques lot-et-garonnaises à l’honneur !

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Billets

Invité à témoigner de l’expérience lot-et-garonnaise en matière de numérique, j’interviendrai au salon national RURALITIC à Aurillac (15) mardi 29 août au matin lors d’une table-ronde.

Accompagné de Guillaume Maison, qui présentera le cluster numérique Inoo, je ferai une présentation du Campus numérique 47 et plus généralement des actions de terrain conduites en Lot-et-Garonne dans le domaine du numérique, en détaillant la dynamique départementale autour des métiers et services numériques entre opérateurs publics et privés.

Avec plus de 600 intervenants et quelque 85 Départements représentés, RURALITIC est le rendez-vous des territoires ruraux et numériques. En effet, ce salon, dont la 12e édition se tient du 28 au 30 août au Centre des Congrès d’Aurillac, a pour ambition d’aider les élus locaux à s’approprier le numérique pour le mettre au service du territoire et de ses habitants.

Ce déplacement dans le Cantal sera également l’occasion de rencontrer mon homologue, Bruno Faure, pour évoquer les difficultés que rencontrent les départements ruraux.

Assemblée générale du Cluster INOO

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Le Cluster INOO a pour objet d’organiser et de fédérer les entreprises du numérique et des filières fortes du département, en vue de développer des projets d’innovation par le numérique, de favoriser l’émergence de nouvelles entreprises en Lot-et-Garonne et d’être un animateur du numérique et un spécialité du numérique pour les collectivités territoriales. Son assemblée générale se tenait mercredi 11 janvier à Agen.

Ag Inoo 3  

Ce cluster est composé de neuf entreprises (Info Partner, Jechange.fr, ARDEV, Alain Tingaud Innovations, SETELMA, ERIA Systèmes, Coaxis ASP, Agde-Audecia, Burosys) ; d’un centre de recherche, de transfert de technologie et/ou d’expérimentation (Montayral Services) ; de deux centres de formation (Intech’Info Sud Ouest, C2RT).

L’association eTic47, la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de Lot-et-Garonne ainsi que les communautés d’agglomérations d’Agen, Marmande et Villeneuve-sur-Lot, sont également membres du cluster.

Le cluster Inoo a été labellisé Cluster 47 au mois de juillet 2014 autour du programme d’actions suivant :

Action 1 – Création de l’association

Action 2 – Création de l’école IN’TECH INFO Sud-Ouest

Action 3 – Lancement d’actions de communication pour amorcer les actions de l’association

Action 4 – Création d’un incub’accélérateur

Action 5 – Organisation de formations/actions

J’ai été enthousiasmé par cette réunion qui regroupait des acteurs du numérique débordant d’énergie et de projets. Je suis fier d’avoir été à l’initiative de ce cluster et de voir aujourd’hui le rôle majeur qu’il va jouer dans le Campus Numérique et dans le développement de l’économie numérique en Lot-et-Garonne.

Pour un accès de tous à la fibre optique

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Avec Alain Rousset, président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, Mathieu Hazouard, conseiller régional délégué au Très Haut Débit (THD) et président de la Société Publique Locale Nouvelle-Aquitaine THD (SPL), j’ai signé en tant que président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne et président de Lot-et-Garonne Numérique, un contrat pour l’exploitation et la commercialisation du réseau THD en Lot-et-Garonne, ce lundi 7 novembre 2016 à l’Hôtel de Région.

img_0222

Ce contrat vise à mettre à la disposition des fournisseurs d’accès à Internet (FAI), via la SPL Nouvelle Aquitaine THD, le réseau qui sera construit par le syndicat mixte Lot-et-Garonne Numérique.

Cette SPL comporte de nombreux avantages : un modèle économique performant, plus d’efficacité en matière de commercialisation ou encore une meilleure qualité de service pour les usagers. De nombreux départements de la Nouvelle Aquitaine adhèrent à cette société publique de commercialisation, initiée par la Région, les Départements de Lot-et-Garonne, de Dordogne et des Landes.

En Lot-et-Garonne, il s’agit, dans les 10 années à venir, de déployer la fibre optique dans les 305 communes qui ne seront pas couvertes par l’opérateur privé Orange. Ce programme représente un investissement sans précédent avec 130 millions d’euros sur 10 ans (dont 21 M€ d’aides de la Région) et répond à l’objectif d’équité territoriale souhaité par le Département de Lot-et-Garonne.

Cette journée a aussi été l’occasion d’expliquer la stratégie régionale en matière de THD, l’objectif étant de doter la région d’infrastructures numériques de pointe, à même de favoriser la compétitivité et l’innovation des entreprises et un accès à des services à haute valeur ajoutée, en tous points du territoire.

C’est pourquoi, la Région, qui engage un budget de 229 millions sur 5 ans pour tout le territoire, a souhaité créer avec ses partenaires un réseau en propriété publique, pour maîtriser le rythme et les zones de déploiement, et ainsi compenser l’actuelle insuffisance de l’action privée. La maîtrise d’ouvrage est portée par des syndicats mixtes ouverts, départementaux et pluri départementaux que la Région accompagne.

Campus Numérique en Lot-et-Garonne – la technopole de la transition numérique

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Dès l’annonce du déménagement de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) fixé en 2017, libérant ainsi les locaux occupés à Agen, j’ai lancé l’idée de dédier cet espace (appartenant au conseil départemental) entièrement aux usages numériques. Le Département a ainsi impulsé une dynamique sur un mode collaboratif qui fédère un premier réseau d’acteurs du numérique autour de cet objectif.

L’ambition de Campus Numérique 47 est de créer une technopole de la transition numérique, soit un écosystème dynamique pour accompagner la transition numérique au travers de plusieurs axes de développement :

  • former les nouvelles générations au développement des outils numériques
  • favoriser et accompagner l’innovation sous toutes ses formes
  • fournir un contexte de développement propice à la création et au développement des acteurs économiques
  • diffuser le plus largement possible les potentiels de développement
  • anticiper les usages futurs et préparer les réponses adaptées
  • offrir un contexte global favorable au développement des entreprises numériques.

Les cibles sont à la fois les jeunes en formation, les entreprises en création et en développement, mais aussi les collectivités et le grand public.

Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse en cliquant ici >>

intech_p2

Permettre à la France de faire face aux défis du numérique dans les prochaines années

Catégorie : Actualité, Communiqués de presse

Au nom du Groupe socialiste et républicain, les sénateurs chefs de file sur le projet de loi « Pour une République numérique », Jean-Pierre SUEUR, Yves ROME, Dominique GILLOT, Pierre CAMANI, François MARC et David ASSOULINE expriment leur grande satisfaction suite à l’adoption définitive de ce texte par le Sénat mercredi 28 septembre 2016.

Ils soulignent l’importance du travail de co-production citoyenne qui a présidé à l’examen de ce projet ambitieux, porteur d’une vision transversale, à la fois politique, économique, sociale et sociétale, le tout dans le respect des compétences de l’Union Européenne. Ils indiquent également que suite à l’adoption de nombreux amendements déposés à son initiative, le groupe socialiste a fortement imprimé sa marque à ce texte.

Ainsi que le rappelle Jean-Pierre Sueur, « il y avait dans notre législation d’importantes carences ». Cette loi, qui touche au quotidien des Français, va contribuer à assurer une meilleure protection des citoyens dans le domaine numérique qui constitue une opportunité de développement et de croissance. Cette loi engage véritablement notre pays dans l’économie de demain : celle de la donnée et du savoir, de leur partage et de leur circulation.

Yves Rome a souligné que « le Projet de loi République numérique fera date dans l’histoire de notre République. La démonstration est faite que la participation citoyenne et le système parlementaire, loin de se concurrencer, s’articulent et se complètent pour renforcer la légitimité démocratique de nos lois et en faciliter l’acceptation par l’ensemble du corps social ».

UA-55506347-1