Aide à domicile – le Département renforce son soutien

Catégorie : Non classé

Avec Sophie Borderie, vice-présidente en charge de l’Action sociale, nous avons reçu ce jeudi 5 octobre après-midi les responsables des fédérations et des associations d’aide à domicile du département.

Très attachés à la relation de confiance établie avec les structures qui interviennent pour son compte au domicile de quelque 7 400 personnes âgées et/ou handicapées en Lot-et-Garonne, nous avons annoncé que nous renforcions notre soutien au secteur de l’aide à domicile.

Nous avons précisé que le Conseil départemental s’était porté candidat, auprès de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), pour l’attribution du fonds de soutien, créé dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale 2017, sur trois volets :

• l’appui à la définition d’une stratégie territoriale de l’aide à domicile
• le soutien aux bonnes pratiques, le « juste tarif », les conditions de travail des professionnels et l’organisation des services
• l’aide à la restructuration des services d’aide à domicile en difficulté.

Le montant total du fonds d’appui accordé par la CNSA s’élève à 782 000 €. En contrepartie, le Département s’est engagé à signer un Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) avec les principales structures.

Nous avons enfin annoncé une revalorisation de la tarification horaire de l’aide à domicile, qui interviendra en 2018, dès la signature des CPOM, tout en précisant que l’avance de trésorerie mise en place en janvier 2011 était maintenue (avance de trésorerie égale à 80 % du montant des paiements mensuels, versée en janvier). Les structures d’aide à domicile devront en contrepartie pratiquer le « juste tarif » aux usagers, rationaliser les coûts de fonctionnement, développer la mutualisation ou encore renforcer la formation des personnels pour une meilleure prise en charge des bénéficiaires et une plus grande attractivité du secteur.

Dans un contexte financier difficile, ces efforts témoignent de la volonté du Conseil départemental de :

• garantir la continuité du service rendu à plus de 7 400 bénéficiaires de l’Aide personnalisée à l’autonomie (APA), de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et de l’aide sociale et qui souhaitent rester vivre dans leur domicile
• pérenniser les 1 800 emplois non délocalisables que représente le secteur de l’aide à domicile en Lot-et-Garonne.

« Le logement ne peut être une variable d’ajustement budgétaire »

Catégorie : Non classé

Retrouvez ci-joint la lettre ouverte que j’ai co-signée avec neuf des autres présidents de Départements de la Nouvelle-Aquitaine, (1) que nous avons adressée au Gouvernement au sujet de la baisse annoncée de 1,7 milliards d’euros sur le budget logement dans le projet de loi de finances 2018.

Intitulée « Le logement ne peut être une variable d’ajustement budgétaire », cette lettre ouverte a été lue aux représentants du secteur de l’habitat lors du Comité régional de l’habitat et de l’hébergement qui se tenait hier à Bordeaux.

Après avoir listé les nombreuses conséquences néfastes qu’engendrerait une telle restriction budgétaire, les élus demandent au Gouvernement de revenir sur sa décision.

(1) Les Présidents des Départements des Pyrénées-Atlantiques et de la Vienne n’ont pas signé ce courrier.

Cliquez ici pour consulter la lettre ouverte >>

 

Lancement d’une mission sénatoriale sur le revenu de base

Catégorie : Non classé

J’ai été nommé cet après-midi membre de la Mission d’Information sur l’intérêt et les formes possibles de mise en place d’un revenu de base en France. Cette Mission aura pour rapporteur Daniel Percheron et sera présidée par Jean-Marie Vanlerenberghe, tous deux sénateurs du Pas-de-Calais.

Jamais mis en pratique jusqu’à présent, le revenu de base, droit à un revenu automatique, individuel et universel, est une idée ancienne datant de la Révolution française. Elle prend aujourd’hui toute son acuité avec l’évolution du marché du travail et la révolution numérique.

Proposé en janvier 2016 par le Conseil National du Numérique et évoqué dans le rapport du député Christophe Sirugue portant sur la refonte générale des minima sociaux, le revenu de base s’est peu à peu imposé dans le débat public comme une voie pour redonner aux solidarités toute leur place dans le pacte républicain et anticiper la nouvelle société du travail.

Je me réjouis de faire partie des 27 sénateurs membres de cette mission parlementaire qui permettra de réaliser un travail d’analyse et de prospective utile pour la mise en œuvre d’un revenu universel à l’échelle nationale.

Loi NOTRe Manifestation symbolique à Saint-Laurent

Catégorie : Non classé

Après le vote définitif de la réforme territoriale (loi NOTRe), le Maire, Guy Clua, a décidé de retirer le voile noir et la pancarte « Touche pas à ma commune » qu’il avait apposés en mai dernier sur le panneau d’entrée de sa commune pour protester contre certaines dispositions du projet de loi.

Ma mobilisation en faveur des départements ruraux et pour la liberté communale, par le biais d’amendements et de prises de positions, a porté ses fruits.

DSC_0033

Les Sénateurs de la commission du Développement Durable en visite en Gironde

Catégorie : Non classé

J’ai participé, lundi 8 juin au déplacement en Gironde de la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire du Sénat.

Les problématiques de l’érosion du littoral, de l’aménagement durable et des énergies marines renouvelables étaient à l’ordre du jour

image7

Elections départementales 2015 : Aucune désignation de candidat n’est actée à ce jour !

Catégorie : Non classé

A la suite du dossier spécial « Départementales 2015 » paru ce samedi 11 octobre dans les colonnes de Sud-Ouest – Edition Lot-et-Garonne, je tiens à rappeler qu’à ce jour, aucune désignation n’a été actée.

Les discussions et négociations sont en cours. Aussi, est-il prématuré et infondé à ce stade d’avancer les noms des futurs candidats.

Les désignations interviendront bien plus tard, conformément au calendrier et au débat démocratiques qui s’ouvrent à peine.

Dans le respect des Lot-et-Garonnais qui auront à élire leurs conseillers départementaux en mars 2015 avec un mode de scrutin transformé et modernisé, il est nécessaire de faire la différence entre rumeurs et affirmations pour ne pas créer de confusion sur les futures candidatures.

UA-55506347-1