Lot et Garonne

Assemblée des Départements de France – Audition des candidats à l’élection présidentielle

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Le Département de Lot-et-Garonne mobilisé et vigilant !

  • Quid de la place des Départements dans l’organisation territoriale de la République ?
  • Quid de la recentralisation des allocations de solidarité nationale ?
  • Quelles perspectives concernant le financement du RSA ? Comptez-vous si vous êtes élu rembourser la dette de l’État envers les départements ?
  • Quel système pérenne envisagez-vous pour endiguer l’asphyxie financière des Départements ?

Autant de questions posées ce mercredi 8 mars aux candidats à l’élection présidentielle par les représentants des Conseils départementaux, dans le cadre de l’audition organisée par l’Assemblée des Départements de France.

Etaient auditionnés : dans l’ordre de passage : Pierre-Yves Collombat représentant Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), François Fillon (Les Républicains), Emmanuel Macron (En Marche), David Racheline représentant Marine Le Pen (Front National), Benoît Hamon (Parti Socialiste).

Cette audition fait écho à la motion ayant récemment reçu le soutien de tous les conseillers départementaux lot-et-garonnais et interpellant « les candidats à l’élection présidentielle sur le devenir des Départements et la nécessité de leur garantir des ressources dynamiques et pérennes ».

Aussi, à cette occasion, j’ai porté la voix du Département de Lot-et-Garonne, sur la base des arguments et revendications de cette motion, à savoir « le refus de faire porter aux Lot-et-Garonnais une augmentation de la fiscalité pour pallier la défaillance de l’Etat », « la demande de la réouverture de la négociation avec l’Etat pour une reprise du financement du RSA » et « dans l’attente de la mise en place de cette solution, de l’abondement du fonds d’urgence à destination des Départements les plus en difficulté à hauteur de 500 M€ ».

La position de la collectivité a ainsi pu être réaffirmée et soumise aux candidats aspirant à occuper la plus haute fonction de l’Etat pour les cinq prochaines années, avec la conviction que seule la levée définitive des ambiguïtés du système actuel de financement des allocations de solidarité nationale permettra aux Département de sortir de l’ornière et de renouer véritablement avec leur vocation de soutien aux populations et de développement des territoires.

 

Ateliers de Couthures-sur-Garonne – L’édition 2017 s’annonce déjà exceptionnelle !

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

L’été dernier, la première édition des « Ateliers de Couthures-sur-Garonne – Festival du journalisme vivant » a rencontré un vif succès par la qualité des intervenants et des débats proposés, la fréquentation du public (5 000 festivaliers environ) ou encore la mobilisation des organisateurs et bénévoles…

L’édition 2017, qui se déroulera du 27 au 30 juillet, s’annonce encore plus exceptionnelle ! Laurence Corona, organisatrice de ce festival, vient d’annoncer un nouveau partenariat avec le Groupe Le Monde.

C’est une nouvelle dimension qui est donnée à ce rendez-vous déjà incontournable ! Avec des thématiques revisitées au gré de l’actualité, de nouveaux regards et de nouvelles sensibilités, les Ateliers de Couthures accueilleront encore plus de journalistes vivants et engagés pour nous aider à mieux comprendre le monde qui nous entoure et ses mutations !

Comme l’an passé, le Département soutiendra cette initiative qui fait rayonner notre département au niveau national voire international . Je me réjouis que le Lot-et-Garonne, département du bien vivre et du vivre ensemble, ait été choisi pour accueillir ces ateliers et devienne le temps d’un week-end la plus grande rédaction du journalisme vivant

Réouverture du Centre médico-social de Montanou à Agen

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Des incidents liés à l’environnement du Centre médico-social de Montanou à Agen ont perturbé, depuis septembre dernier, le bon fonctionnement de ses activités et mis à mal la sécurité des agents départementaux et celle des usagers. Dans ce contexte, j’ai été amené à prendre plusieurs mesures pour assurer la sécurité des agents et du public, notamment depuis le 1er décembre 2016, le transfert provisoire des équipes dans les locaux du CMS Louis Vivent et à l’Hôtel du Département.

Cette mesure, prise à titre conservatoire, avait pour objectif de disposer de temps afin de réunir les conditions d’une reprise d’activités normale, en effectuant les travaux de sécurisation nécessaires. En réintégrant le Centre médico-social de Montanou, ce mardi 31 janvier, le Département réaffirme sa volonté de rester dans ce quartier pour assurer sa mission de service public, d’accueil et d’accompagnement de proximité offert à tous ses habitants.

En effet, grâce à un travail de concertation approfondi avec tous les partenaires institutionnels et associatifs, les conditions du retour sont réunies, permettant la réouverture de ce service.

Le travail réalisé conjointement entre Département et Mairie d’Agen, avec le soutien de tous les partenaires, est d’ailleurs exemplaire et témoigne de la volonté des acteurs locaux de maintenir un service public de qualité dans ce quartier agenais.

Je salue l’engagement, le courage et le professionnalisme des agents départementaux qui démontrent ainsi leur sens du service public.

 

Mes voeux pour 2017

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Billets

En ce début d’année, j’adresse mes meilleurs vœux de santé, de réussite et de bonheur à tous les Lot-et-Garonnais. J’ai une pensée particulière pour celles et ceux qui traversent des moments douloureux et leur souhaite que cette nouvelle année leur apporte espoir et courage.

En refermant le volet 2016, nous ne pouvons que déplorer les tragiques évènements qui ont jalonné l’année. Les attentats, les guerres, les persécutions rythment malheureusement notre quotidien. Aussi, nous devons de continuer à combattre la barbarie et le fanatisme pour défendre la paix et préserver notre liberté. En effet, plus que jamais, à l’heure où nos repères sont bousculés, il nous faut œuvrer pour « empêcher que le monde ne se défasse » comme l’écrivait Albert Camus.

Les rendez-vous électoraux en 2017 seront justement l’occasion pour nos concitoyens de prendre part à cette œuvre. Toujours en attente de mesures qui répondent à leurs problèmes quotidiens (bataille pour l’emploi, préservation de notre système de santé, sécurité…), les Français savent que le chemin reste difficile pour renouer avec la croissance et qu’il faudra concilier vérité et espoir pour poursuivre le nécessaire redressement de notre pays.

En Lot-et-Garonne, les bonnes volontés ne manquent pas pour construire un monde meilleur, plus juste et plus solidaire. Ce sont justement les Lot-et-Garonnais qui sont la première richesse de notre beau département. Ils y cultivent la convivialité, la qualité de vie, le dynamisme économique, agricole, touristique.

Aux côtés de celles et ceux qui font battre le cœur de nos territoires, le Conseil départemental est un partenaire privilégié. Collectivité proche de nos concitoyens, elle intervient à tous les âges de la vie pour que chacun puisse s’épanouir et vivre dignement. Le Département est également un catalyseur, un facilitateur de projets pour celles et ceux qui osent entreprendre et qui créent de la richesse. Cette année, le Département s’engagera encore pour rendre le Lot-et-Garonne plus attractif, plus innovant et plus compétitif. Au moment où la fibre optique va être déployée sur tout le département, la création d’un campus numérique lot-et-garonnais démontre notre capacité à fédérer les acteurs de la filière et à impulser un projet porteur d’avenir et créateur d’emplois. Cette technopole de la transition numérique sera bâtie sur le modèle de l’Agropole, qui a déjà fait ses preuves dans le secteur agroalimentaire.

Lucidité, responsabilité, engagement et espoir. Tel est le message que le Conseil départemental de Lot-et-Garonne vous adresse, par ma voix, en ce début d’année. Je mesure l’étendue de nos devoirs et de nos responsabilités. Contribuer à l’amélioration de l’action publique, au service de tous, est notre ambition. C’est le vœu que je vous propose de former tous ensemble, celui qui nous permettra de garder confiance dans l’avenir.

Signature du premier contrat de ruralité du Lot-et-Garonne

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Billets

Le premier contrat de ruralité portant sur le territoire du Confluent et des Coteaux de Prayssas a été signé à Aiguillon, entre l’Etat, le Conseil départemental et les communautés de communes du Confluent et du canton de Prayssas.

signature_format_web

Inscrit dans le cadre d’une démarche nationale, ce contrat poursuit deux objectifs majeurs :

• Coordonner les moyens techniques, humains et financiers afin d’accompagner la mise en œuvre d’un projet de territoire

• Fédérer les partenaires institutionnels, économiques, associatifs dans les territoires ruraux et donner plus de force et de lisibilité aux politiques publiques pour en décupler les effets

Chaque contrat de ruralité doit s’articuler, dans une logique de projet de territoire, autour de 6 volets

• Accès aux services et aux soins

• Revitalisation des bourgs centres, soutien au commerce de proximité

• Attractivité du territoire (économie, numérique, téléphonie mobile, tourisme…)

• Mobilités

• Transition écologique

• Cohésion sociale

La Communauté de communes du Confluent et Côteaux de Prayssas qui sera créée au 1er janvier 2017 a élaboré son projet de territoire avec pour fil conducteur la création d’un territoire d’excellence.

L’Etat et les collectivités signataires mobiliseront les outils d’ingénierie de projet dont ils disposent pour accompagner les intercommunalités rurales ne disposant pas de compétences nécessaires.

En 2017, 216 millions du Fonds de soutien à l’investissement local (FSIL) seront dédiés aux contrats de ruralité, dont 1 million d’euros devrait revenir au Lot-et-Garonne.

Une chance pour nos territoires ruraux, grâce à la volonté du gouvernement de s’engager sur des objectifs concrets.

45 élèves de Terminale STMG du lycée Val de Garonne de Marmande et leurs professeurs en visite au Sénat

Catégorie : Actualité, Billets

Ce matin, j’ai reçu au Sénat deux classes de Terminale STMG du lycée Val de Garonne de Marmande et leur professeur, Véronique Boutry.

Visite du palais du Luxembourg, discussion sur le processus législatif et le travail parlementaire ont ponctué la matinée.

  dsc_0132-copie Ces jeunes gens qui débutent leur vie citoyenne ont été très attentifs et intéressés.

J’ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec eux ainsi qu’avec leurs professeurs dont je veux saluer l’implication et l’engagement citoyen.

  dsc_0121

Rendez-vous au Ministère des Transports : Rester vigilant et mobilisé en permanence pour moderniser l’axe nord-sud

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Communiqués de presse

Ce mardi 13 décembre, j’ai été reçu au Ministère des Transports à Paris afin de maintenir la pression auprès du Gouvernement pour que les chantiers routiers d’intérêt national en Lot-et-Garonne soient menés dans les délais les plus brefs. Cette demande concerne la RN 21, dont la mise en 2 x 2 voies se poursuit, mais également l’échangeur autoroutier à l’ouest d’Agen, qui permettra de relier l’autoroute dès lors que le pont et le barreau de Camélat seront réalisés.

Concernant l’échangeur autoroutier, le conseiller spécial du Ministre des Transports m’a précisé que ce dossier était le plus avancé tant au niveau technique que financier en Nouvelle-Aquitaine. Par conséquent, cet aménagement sera inscrit dans un décret spécifique, dès lors que les procédures habituelles de validation auront été respectées (passage devant l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, puis devant le Conseil d’Etat).

En tout état de cause, le feu vert pour la réalisation de ce nouvel échangeur sera donné avant la fin du 1er semestre 2017.

J’ai également rappelé la nécessité d’accélérer le calendrier des travaux de la RN 21. Ces deux aménagements, RN 21 et Camélat (pont, barreau et échangeur), consistent en une seule et même opération et que cet ensemble permettra de désenclaver le nord-est du département, de garantir aux usagers un accès rapide à l’autoroute et de détourner une partie du trafic qui passe aujourd’hui au centre d’Agen.

Mobilisé en permanence sur ces dossiers afin qu’ils avancent le plus rapidement possible, j’ai enfin évoqué l’impact économique, que ce soit pour les entreprises de travaux publics, en attente de chantiers pour relancer leur activité, et pour le développement du département qui a besoin d’un axe nord-sud aussi performant que celui est-ouest.

Bien que ces chantiers ne soient pas réalisés sous maîtrise d’ouvrage départementale, notre action a été déterminante et a permis d’obtenir de nombreuses avancées, notamment grâce à notre participation financière. Aussi, je maintiendrai la pression tant qu’il le faudra !

En visite à la Cité du Vin de Bordeaux

Catégorie : Actualité, Billets

Ce jeudi, le groupe d’étude « Vigne et Vin » du Sénat, dont je suis membre, organisait une visite de la Cité du Vin de Bordeaux.

Une délégation d’une vingtaine de Sénateurs menée par Gérard César, Président du groupe d’étude, a parcouru ce lieu désormais incontournable de Bordeaux.

  img_0257
  Inaugurée par le Président de la République le 30 mai 2016, la Cité du Vin est un lieu à découvrir. Conçue par les architectes de l’agence XTU, cette construction audacieuse est située près des Bassins à flot.

La visite permet de découvrir l’univers du vin à travers le monde, à travers le temps, tout en proposant des événement culturels et gastronomiques, ainsi que la découverte du vignoble bordelais.

J’ai eu le plaisir de trouver, dans la cave-bibliothèque « Latitude20 » qui présente plus de 14 000 bouteilles, 800 références dont environ 200 françaises et 600 vins du monde, des vins du Lot-et-Garonne.

 
avec mes collègues du groupe socialiste : Claude Berit-Debat, Philippe Madrelle, Henri Cabanel, Franck Montaugé

avec mes collègues du groupe socialiste :
Claude Berit-Debat, Philippe Madrelle, Henri Cabanel, Franck Montaugé

Décès de Christian Lassort – ancien Maire de Fauguerolles

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

La disparition brutale de Christian Lassort, ancien maire de Fauguerolles, m’affecte profondément.

Christian était un ami. Toutes celles et ceux qui l’ont côtoyé garderont longtemps en mémoire l’homme porté par de profondes valeurs humanistes. Christian Lassort était affable, bienveillant, généreux, charismatique, droit, disponible.

Elu de terrain par excellence, Christian Lassort aura consacré plus de 30 ans de sa vie à l’action publique. Après deux mandats d’adjoint, il est élu maire de Fauguerolles en 2001, et le restera jusqu’en 2014.

A l’origine de l’aménagement de l’école, de la rénovation de la mairie et de la création d’une crèche, il a indéniablement marqué de son empreinte le développement de sa commune et aura mené de front plusieurs projets pour améliorer le cadre de vie de ses administrés. A Val de Garonne Agglomération, dont il fut vice-président, il était unanimement apprécié.

J’exprime mon émotion devant sa disparition, survenue trop tôt, et je veux, en mon nom personnel, ainsi qu’au nom de l’Assemblée départementale, lui rendre un hommage appuyé.

Je m’associe à la douleur de son épouse, de ses enfants et de ses proches et leur présente mes plus sincères condoléances.

Un compromis honorable pour la filière tabacole du Sud-Ouest

Catégorie : Actualité, Au conseil général, Billets, Communiqués de presse

L’Assemblée nationale a adopté hier une nouvelle mouture de l’article 16 du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour l’année 2017. L’article initial prévoyait la création d’une nouvelle taxe sur les grands industriels du tabac basés à l’étranger et qui ne payent pas d’impôt en France à la différence des petites entreprises françaises.

La réécriture du texte permet désormais de limiter l’impact de cette taxe sur les petits fabricants de tabac français tout en préservant les objectifs sanitaires de lutte contre le tabagisme. Cette avancée législative est le fruit d’un long travail de concertation que j’ai initié depuis plusieurs semaines avec le Gouvernement et les représentants des producteurs français de tabac.

Au Sénat, j’avais porté cette solution de compromis avec le soutien de Sénateurs du Sud-Ouest, où la tabaculture est encore présente. Mais cet amendement avait alors été déclaré irrecevable en raison de la nouvelle politique mise en place par le Président du Sénat qui censure scandaleusement le droit d’amendement des parlementaires.

Je me réjouis donc que cette démarche ait pu aboutir à l’Assemblée nationale avec le soutien du Gouvernement et particulièrement du Secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, qui a très rapidement mesuré l’impact d’une telle mesure fiscale pour l’entreprise Traditab et nos tabaculteurs en Lot-et-Garonne.

La solution adoptée vient donc répondre aux enjeux de santé publique tout en proposant une meilleure régulation du marché du tabac capté par quelques grands groupes industriels internationaux.

Pour bon nombre d’agriculteurs notamment lot-et-garonnais, le tabac constitue une production refuge à la rentabilité stable qui, dans le contexte de crise agricole que nous connaissons, assure bien souvent la viabilité des exploitations.

Il ne s’agit pas pour moi de défendre la consommation de tabac qui doit diminuer. Je veux simplement éviter qu’une production marginale en France, mais très présente en Lot-et-Garonne, soit plus impactée fiscalement que les grandes majors multinationales.

Pour en savoir plus :

Sous-amendement du Gouvernement adopté hier en séance à l’Assemblée nationale, cliquez ici>> Amendement porté par M. Pierre Camani en première lecture au Sénat, cliquez ici >>
UA-55506347-1