Senat

BMS UPSA – Rencontre au Ministère de la Santé – Mercredi 3 décembre 14

Catégorie : Actualité, Communiqués de presse

Les députées de Lot-et-Garonne, Lucette Lousteau, Régine Povéda et le sénateur Pierre Camani ont participé cet après-midi à une réunion technique avec le conseiller en charge des produits de la santé de la ministre Marisol Touraine. Il s’agissait pour eux de faire le point sur l’état d’avancement de la négociation engagée depuis plusieurs mois entre les industriels de la pharmacie et le gouvernement sur le paracétamol.

La négociation, qui porte sur les prix, doit aboutir à la mi-décembre, pour une mise en œuvre au début du mois de janvier 2015.

Dès la finalisation de l’accord, les parlementaires du Lot-et-Garonne, présents à ce rendez-vous, seront directement informés.

Très impliqués dans ce dossier d’une importance cruciale pour le département, ils ont maintenus des contacts constants avec l’exécutif depuis un an, avec le souci de préserver des milliers d’emplois. Ils espèrent donc être prochainement en mesure d’annoncer des nouvelles rassurantes sur leur avenir aux salariés de BMS UPSA.

Remise du rapport sur l’adaptation des missions du service universel des télécommunications aux nouveaux enjeux du numérique, à la Secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire

Catégorie : Actualité, Communiqués de presse

A l’occasion des Assises nationales de la médiation numérique organisées, cette année, à Bordeaux, j’ai remis ce matin le rapport sur l’adaptation des missions du service universel des télécommunications aux nouveaux enjeux du numérique, à la Secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire.

DSC_0094 DSC_0062
Les conclusions de ce rapport, co-écrit avec Fabrice Verdier, Député du Gard, serviront de base pour l’élaboration du futur projet de loi sur la société numérique dont le pays a besoin.

Mise en place d’une nouvelle politique du numérique

Catégorie : Billets, Communiqués de presse

Le Premier Ministre a décidé de faire du numérique une des priorités de l’action du gouvernement dans l’année à venir et de mobiliser l’ensemble des acteurs autour de cette ambition.

Sa volonté est de placer la France à la tête des nations qui s’approprient les possibilités offertes par le numérique. Celui-ci fait désormais partie de la vie quotidienne et citoyenne d’une grande majorité de Français. Il est porteur de mutations profondes et d’opportunités décisives dans la modernisation de nos entreprises comme dans l’émergence d’une économie connectée.

Dans cette optique, une grande loi sur le numérique va être soumise à l’examen du Parlement au printemps 2015. Je participerai pleinement à ce travail et ce, à double titre :

  • En tant que membre du Conseil National du Numérique (CNNum) car celui-ci est chargé par le Premier Ministre d’animer une large concertation publique jusqu’au début de l’année 2015.

  • En tant qu’auteur d’un rapport parlementaire, avec le député Fabrice Verdier, sur l’adaptation du service universel des télécommunications et de l’inclusion numérique qui paraîtra à la mi-octobre.


  • Adoption définitive de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt

    Catégorie : Actualités, Billets, Communiqués de presse

    Je me réjouis de l’adoption définitive par le Parlement du projet de loi sur l’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt après six mois d’examen intense. A une large majorité des groupes de gauche aux centristes, l’Assemblée nationale conforte les apports de la Haute Assemblée et les dispositions que j’ai défendues en tant que rapporteur.

    Ce nouveau texte propose un nouveau modèle de développement qui réconcilie la compétitivité économique et la performance environnementale et sociale, la productivité et l’innovation. C’est ce que le Gouvernement appelle l’agro-écologie, contraction des mots agronomie et écologie. Il s’agit là d’une véritable avancée qui donne à notre agriculture des perspectives d’avenir pour produire plus et produire mieux.

    Métal Temple Aquitaine – Pierre Camani à la tête de la délégation reçue par le cabinet du Ministre de l’Economie, du Redressement productif et du numérique

    Catégorie : Communiqués de presse

    Pierre Camani, Daniel Borie et la délégation de salariés

    Pierre Camani, Daniel Borie et la délégation de salariés


    Comme promis aux représentants des salariés de Métal Temple Aquitaine, emmenés par José Gonzalès, Pierre Camani a obtenu un rendez-vous auprès du cabinet du Ministre, auquel il a également invité Daniel Borie, conseiller général – Maire de St Vite, et Jean Louis Costes, Député-Maire de Fumel. Maître Saint-Pierre, administrateur judiciaire était également présent.

    Pendant près d’une heure trente, un bilan de la situation a été dressé et des pistes envisagées. Chacun reconnaît l’extrême difficulté de la situation aujourd’hui, mais tous se sont accordés, représentants du Ministre, salariés et élus, pour tenter de convaincre le ou les repreneurs potentiels de s’engager rapidement.

    De ce point de vue, les semaines à venir vont être décisives de par les contacts engagés par le Ministère, par Pierre Camani ainsi que par les représentants des salariés et l’administrateur judiciaire.

    Pierre Camani a assuré les salariés du soutien et de la mobilisation du Conseil général et du Conseil régional dans ce dossier.

    Examen du premier volet de la réforme territoriale

    Catégorie : Billets, Communiqués de presse

    Alors que l’examen du projet de loi sur la délimitation des régions débute cet après-midi, J’ai signé un amendement qui demande le maintien des conseils départementaux dans l’espace rural.

    Je soutiens totalement la modification visant à maintenir l’échelon départemental dans les parties les moins urbanisées du pays. J’estime que le renforcement des régions et des métropoles doit être compensé, dans l’espace rural, par l’invention d’un nouveau département.

    Carte scolaire – Réaction de Pierre Camani, Lucette Lousteau, Matthias Fekl

    Catégorie : Communiqués de presse

    Le Conseil départemental de l’Education nationale s’est réuni ce jour afin d’ajuster le projet de carte scolaire pour la rentrée 2014-2015. Si l’on peut se réjouir de certaines ouvertures de classes, attendues légitimement par la communauté éducative, parents, enseignants et élus locaux, le projet global d’ajustement proposé par la Direction de l’Education Nationale n’est pas acceptable en l’état. En effet, de nombreuses classes font l’objet de fermeture ou de menace de fermeture à la rentrée prochaine, particulièrement en zone rurale.

    Réforme territoriale : tribune du Président de la République

    Catégorie : Communiqués de presse

    « Au lendemain des annonces du Président de la République, ma position sur la réforme territoriale reste inchangée : je défends sa volonté de vouloir simplifier l’organisation territoriale de notre pays. C’est à la fois une priorité en termes d’efficacité mais également un impératif budgétaire et financier.
    Je soutiens le regroupement des régions, pour exercer avec plus de force leur compétence économique, le renforcement des intercommunalités, pour une plus grande efficacité de l’action locale, ou encore la fusion des Départements et des métropoles dans les espaces fortement urbanisés. Je demeure néanmoins fermement opposé à la suppression des Départements dans l’espace rural.
    Leur rôle en matière de proximité, d’aménagement, de solidarités humaines et territoriales, de péréquation financière, de soutien aux communes et de fédération des initiatives locales y est fondamental. La décision de l’exécutif de préserver, en 2015, des élections départementales, en témoigne.

    Lancement officiel d’une mission parlementaire sur l’adaptation du service universel des communications électroniques

    Catégorie : Communiqués de presse

    Axelle LEMAIRE, Secrétaire d’État chargée du numérique, a confié à Pierre CAMANI, sénateur de Lot-et-Garonne, et à Fabrice VERDIER, député du Gard, une mission parlementaire qui a pour objectif de réfléchir à l’évolution du service universel des communications électroniques afin de mieux répondre aux nouvelles attentes de la population dans les domaines des télécommunications et du numérique. Le service universel des télécommunications comprend plusieurs volets et garantit aux usagers un service minimal de qualité et d’accès aux communications électroniques.

    Face aux nouvelles pratiques engendrées par la diffusion de la téléphonie mobile et au déploiement du haut et très haut débit, une mise à niveau des politiques publiques apparaît nécessaire pour faciliter l’appropriation des outils numériques par la population. En tant qu’élu d’un département rural et membre du Conseil national du numérique (CNNum), Pierre CAMANI aura constamment à l’esprit l’enjeu de la réduction de la fracture numérique des territoires.

    Alors que l’accès au numérique se généralise, il faut aujourd’hui qu’il soit maîtrisé par les citoyens afin de ne pas créer de nouvelles inégalités dans les usages qu’elles soient générationnelles ou économiques et sociales. Cette mission parlementaire entre dans le cadre du Plan France Très Haut Débit et s’inscrit plus largement dans l’ambition de l’accès au numérique pour tous. La problématique de la résorption des zones blanches ou non-couvertes par la téléphonie mobile sera également étudiée.

    Les deux parlementaires mèneront donc une série d’auditions en vue de proposer à la Ministre des améliorations. Les conclusions de la mission devraient être prises en compte dans le prochain projet de loi sur les droits et libertés numériques.

    BMS UPSA / Pierre Camani et Lucette Lousteau se mobilisent

    Catégorie : Communiqués de presse

    Par courrier du 17 avril dernier, les parlementaires socialistes de Lot-et-Garonne ont à nouveau attiré l’attention de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, sur les conséquences qu’entraînerait la générication du paracétamol pour l’entreprise BMS – UPSA et les très nombreux emplois directs et induits des sites agenais.
    Dans sa réponse du 28 avril 2014, la ministre, qui s’est pleinement saisie du dossier, précise qu’une solution d’équilibre entre valorisation des médicaments génériques et préservation des emplois sera privilégiée.
    L’intervention des parlementaires a permis d’instaurer un dialogue constructif entre le ministère et la direction de BMS – UPSA afin qu’une solution négociée et acceptable pour tous soit trouvée.
    Les discussions se poursuivent – certaines pistes de travail doivent encore être approfondies. Néanmoins, les trois parlementaires réaffirment leur confiance en l’issue favorable de ce dossier et resteront entièrement mobilisés pour que les intérêts de l’Agenais et du Lot-et-Garonne soient pleinement pris en compte.
    UA-55506347-1