Grippe aviaire : La Chambre d’Agriculture n’est pas mandatée pour communiquer au nom du Conseil départemental

Catégorie : Actualités, Au conseil général, Billets, Communiqués de presse

Hier, avec Raymond Girardi, vice-président en charge de l’Agriculture, j’ai rencontré les membres du bureau de la Chambre d’Agriculture, afin d’évoquer les dossiers agricoles en général et le soutien à la filière palmipède gras en particulier.

Nous avons d’abord rappelé que nous travaillons depuis plusieurs semaines déjà avec tous les acteurs de la filière afin d’identifier les dispositifs d’accompagnement les plus efficaces, adaptés à la situation du Lot-et-Garonne et applicables dans les meilleurs délais.

J’ai clairement précisé, qu’en application de la loi NOTRe, les Départements n’ont plus la compétence pour accorder des aides directes aux éleveurs. Toutefois, comme les départements voisins – Landes et Dordogne notamment -, le Conseil départemental s’engage à accompagner financièrement, aux côtés de la Région, de l’Etat et de l’Europe, la filière palmipèdes gras, dans le respect des règles d’intervention définies par la loi.

A ce jour, le montant et les modalités de ce soutien ne sont pas arrêtés.  

Avec Raymond Girardi, nous avons également expliqué que le Département siège au comité de pilotage « Grippe aviaire » mis en place par la Région et qu’il y défendra les intérêts de la filière lot-et-garonnaise. Ainsi, il veillera à ce que les dispositifs d’accompagnement régionaux bénéficient aux éleveurs lot-et-garonnais, avances remboursables et aide à l’investissement notamment.

Nous avons enfin rappelé les différentes démarches déjà entreprises, afin que les mesures exceptionnelles de l’Etat et de l’Union européenne soient mises en œuvre rapidement.

Enfin, je précise qu’à mon initiative, l’accompagnement des éleveurs de palmipèdes gras sera à l’ordre du jour d’une réunion de travail, ce jeudi 3 mars avec Madame le Préfet de Lot-et-Garonne.

 

Mots-clefs : , , , ,

UA-55506347-1