Archive pour septembre, 2016

Permettre à la France de faire face aux défis du numérique dans les prochaines années

Catégorie : Actualité, Communiqués de presse

Au nom du Groupe socialiste et républicain, les sénateurs chefs de file sur le projet de loi « Pour une République numérique », Jean-Pierre SUEUR, Yves ROME, Dominique GILLOT, Pierre CAMANI, François MARC et David ASSOULINE expriment leur grande satisfaction suite à l’adoption définitive de ce texte par le Sénat mercredi 28 septembre 2016.

Ils soulignent l’importance du travail de co-production citoyenne qui a présidé à l’examen de ce projet ambitieux, porteur d’une vision transversale, à la fois politique, économique, sociale et sociétale, le tout dans le respect des compétences de l’Union Européenne. Ils indiquent également que suite à l’adoption de nombreux amendements déposés à son initiative, le groupe socialiste a fortement imprimé sa marque à ce texte.

Ainsi que le rappelle Jean-Pierre Sueur, « il y avait dans notre législation d’importantes carences ». Cette loi, qui touche au quotidien des Français, va contribuer à assurer une meilleure protection des citoyens dans le domaine numérique qui constitue une opportunité de développement et de croissance. Cette loi engage véritablement notre pays dans l’économie de demain : celle de la donnée et du savoir, de leur partage et de leur circulation.

Yves Rome a souligné que « le Projet de loi République numérique fera date dans l’histoire de notre République. La démonstration est faite que la participation citoyenne et le système parlementaire, loin de se concurrencer, s’articulent et se complètent pour renforcer la légitimité démocratique de nos lois et en faciliter l’acceptation par l’ensemble du corps social ».

Réunion d’arrondissement : « Schéma départemental d’Amélioration d’Accès des Services au Public » – arrondissement de Villeneuve

Catégorie : Actualités, Actualités locale

Hier soir à Pujols, réunion avec les élus de l’arrondissement de Villeneuve sur Lot sur le schéma départemental d’amélioration de l’accès des services au public, mené conjointement par le Département et les services de l’Etat.

M. Thierry Mailles, sous Préfet de l’arrondissement, est le référent Etat sur ce dossier. Michel Masset, Conseiller départemental à l’avenir de la ruralité, est le référent pour le Département.

En Lot-et-Garonne, la ruralité est un atout majeur et un véritable facteur d’innovation. Nous devons collectivement nous interroger sur l’identité rurale de notre territoire et les actions qui permettent d’en favoriser le développement.

pujols

Les services publics doivent y être réinventés, des usages nouveaux doivent être imaginés tout comme des pratiques originales de mobilité.

Après la présentation de la démarche par le cabinet Ubak/territéo, un échange a eu lieu avec les élus présents sur leurs attentes et sur les difficultés que peuvent rencontrer leur commune en matière d’accès ou de maintien des services publics.

Une première réunion avait eu lieu à Damazan pour les arrondissements de Marmande et Nérac. La dernière réunion concernant l’arrondissement d’Agen se tiendra au Conseil départemental lundi 3 octobre.

Pour une restauration collective de meilleure qualité !

Catégorie : Actualité, Communiqués de presse

Dans le cadre de l’examen du projet de loi Egalité et Citoyenneté, j’ai déposé un amendement afin d’introduire, dans les services de restauration collective, 40 % de produits relevant de l’alimentation durable et 20 % de produits issus de l’agriculture biologique d’ici au 1er janvier 2020.

Le dispositif, que je défendrai en séance publique dans les prochaines semaines, est partagé par une très grande majorité de Français qui souhaitent, notamment pour leurs enfants, une alimentation de meilleure qualité et la garantie d’une meilleure traçabilité des produits. Pour preuve, un sondage IFOP réalisé en janvier 2016 révèle que 76 % de nos concitoyens sont favorables au vote d’une telle loi.

Au Conseil départemental de Lot-et-Garonne, nous avons déjà prouvé l’intérêt de recourir aux circuits courts avec le programme « Du 47 dans nos assiettes ». En privilégiant les produits locaux, frais et de saison, et bio si possible, dans les restaurants des collèges, nous avons obtenu l’adhésion aussi bien des producteurs que des élèves et leurs familles.

Au-delà des parents d’élèves, qui soutiennent cette initiative, j’ai été sollicité par de nombreux agriculteurs et d’éleveurs qui partagent cette proposition car elle pourrait représenter des débouchés économiques importants, à l’heure où le monde agricole est confronté à des difficultés majeures.

En Lot-et-Garonne, c’est une réelle opportunité à saisir ! Déjà qualifié de jardin de la France pour la diversité et la qualité de ses productions et premier département bio de la Nouvelle-Aquitaine, le Lot-et-Garonne est riche d’une agriculture qui sait s’adapter aux besoins actuels et d’une industrie agroalimentaire qui sait sublimer nos produits du terroir. A nous pouvoirs publics de soutenir ces secteurs d’activités et de faciliter les échanges entre consommateurs et producteurs, répondant ainsi aux attentes de chacun.

C’est pourquoi, j’en appelle au rassemblement pour cette mesure d’intérêt général. Le Sénat ne doit pas céder une nouvelle fois au conservatisme en refusant cet amendement. Les arguments juridiques avancés par la majorité sénatoriale ne tiennent pas car cette proposition respecte en tous points les obligations légales en termes de marchés publics. Il serait enfin préjudiciable d’ignorer les attentes pressantes de nos concitoyens pour une alimentation plus saine et plus locale !

Rencontre avec la filière Noisette, fleuron de notre agriculture lot-et-garonnaise

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

J’ai rencontré ce matin à Cancon, en compagnie de Raymond Girardi (président de la commission agriculture du Département) et des membres de sa commission, de Mme le Maire de Cancon, les responsables de la coopérative UNICOQUE créée en 1979, ainsi que des producteurs en pleine récolte.

noisette

Le Lot-et-Garonne est le premier département producteur de noisettes en France avec 55% de la surface de plantations. Le verger de la coopérative UNICOQUE trouve des conditions climatiques particulièrement favorables pour la qualité du fruit.

Jean Luc Reigne, Directeur Général d’Unicoque, nous a fait part des projets d’extension dans les 20 prochaines années par la plantation de nouveaux vergers et par des investissements matériels colossaux pour adapter l’outil de production aux nouveaux volumes à traiter. Les investissements auront des répercussions positives sur toute l’économie locale. L’objectif est de passer d’une production de 100 000 tonnes aujourd’hui à 20 000 tonnes en 2025 et 30 000 tonnes en 2035…

noisette-suite

Visite du chantier de la conserverie BIOVIVER à Damazan

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale

Léa Nature a acquis un nouveau terrain de 5 hectares sur la zone de la Confluence à Damazan pour y construire un atelier de production de sachets individuels bio, sans gluten et sans lactose. L’achèvement des travaux est prévu début avril 2017. Ainsi, un atelier de 2500 m² accueillera deux lignes de fabrication, puis trois l’année suivante. L’investissement total représente environ 7 M€ et va générer une quinzaine d’emplois d’ici fin 2017, avec un prévisionnel de 40 embauches d’ici 2020.

bioviver2
Ce nouvel atelier correspond à une extension de la conserverie Bioviver, située à Bazens à 15 km de Damazan, et sera dirigé par Frédéric Deudon, directeur de Bioviver. Il est destiné à répondre à la demande croissante pour des produits sans gluten qui nécessitent des unités de fabrication dédiées pour éviter toute contamination croisée par des allergènes.

bioviver-3

Alain Brugalières, Directeur général du groupe Léa Nature a guidé la visite ! il a tenu à préciser que les unités de production existantes seraient toutes conservées sur le Département et que l’investissement de Damazan visait à développer leur activité sur le Département.


bioviver


Une bonne nouvelle pour notre industrie agro-alimentaire bio dont notre département est le premier producteur en France !


Conférence de presse sur la nouvelle offre de Wifi haut débit

Catégorie : Actualités, Actualités locale

Conférence de presse, ce matin, chez M. et Mme VASTESAGER, propriétaire de gîtes écologiques, au domaine du Vallon à Saint Hilaire de Lusignan, au fond d’une petite vallée.

wifi

M. et Mme VASTESAGER, abonnés au Wimax depuis plusieurs années, viennent de passer à la nouvelle offre Wifi haut débit (20 megabits), portée par l’opérateur SDNum et commercialisée par les sociétés LGtel et TSF pour le compte du Département. Ils ont fait part de leur expérience estivale et de la satisfaction de leurs clients de pouvoir disposer du haut débit pour surfer sur Internet.

Proposer du haut débit partout dans le département est un enjeu majeur aujourd’hui, particulièrement pour notre économie touristique, notamment pour les gîtes disséminés dans la campagne lot-et-garonnaise.

Je suis très heureux de pouvoir affirmer aujourd’hui que cette nouvelle offre de wifi haut débit se déploie très rapidement sur tout le département et devrait le couvrir entièrement courant du premier trimestre 2017.

D’ores et déjà, ce sont plus de 500 lot-et-garonnais qui sont passés de la technologie Wimax qui offre au maximum 2 Megabits à cette nouvelle technologie qui permet des débits bien plus élevés.

Cette nouvelle offre Wifi haut débit va nous permettre de déployer sereinement la fibre optique qui représente un investissement d’avenir, avec un potentiel de débit illimité, mais dont le coût est très élevé et pour lequel nous avons un projet de couverture totale du Lot-et-Garonne à dix ans.

23ème édition du Concours national de la création d’entreprises

Catégorie : Actualité, Actualités, Billets

La 23ème édition du Concours organisé par l’Agropole vient de s’achever par la remise des prix, ce lundi 26 septembre au Sénat. Agropole organise depuis 1994 le concours national de la création d’entreprises agro-alimentaire, en partenariat avec OSEO, l’Agence pour la Création d’Entreprise, l’Association Nationale de l’Industrie Alimentaire, le SIAL, l’IPA et la revue RIA (industrie alimentaire).

Ce concours est ouvert aux porteurs de projet et aux jeunes entreprises de production, process ou services agro-alimentaires. Il est doté de 60 000 euros de prix et a pour but de détecter des projets de création et de développement d’entreprises agro-alimentaires innovantes et de favoriser leur démarrage. Il n’implique aucune obligation d’installation de l’entreprise sur l’Agropole. Les candidats sélectionnés présentent eux mêmes leur projet au jury.

Le jury, co-présidé par Alain Rousset (président du conseil régional d’Aquitaine) et moi-même était composé de Laurent Sacchi (Danone), Gérard Bouleau (Bongrain), Jean-Bernard Bonduelle (Bonduelle), Grégoire Gonnord (Fleury-Michon), Jean-François Huet (Leclerc), Pascal Jeanson (Sodexo), Ariane Voyatzakis (BPI France), Alain Belais (APCE), Catherine Chapalain (ANIA), Gérard Julien (RIA), Nicolas Trentesaux (SIAL), J.René Buisson (Sopexa), J. Alain Mariotti (CCIT, agropole entreprises) et Pierre Camani (Président du conseil départemental, sénateur).

concours-agropole-16

Après délibérations, le jury a décidé d’attribuer le premier prix à la société bordelaise« SO Kombucha » créé par un couple d’entrepreneurs talentueux François et Nawal Quinson.

Cette société propose de fabriquer en France une boisson certifiée bio, le kombucha, célèbre outre-Atlantique et en Asie mais inconnue sur le continent européen. Cette boisson très riche en vitamines possède un fort pouvoir anti-oxydant et pourrait, de ce fait, attirer des consommateurs soucieux de leur santé et leur bien-être. Les propriétés gustatives et les vertus naturelles de cette « nouvelle » boisson a emporté l’avis du jury.

D’autres projets innovants ont été remarqués par le jury. C’est le cas, par exemple de l’entreprise « Le Petit Béret » qui propose des « vins » sans alcool afin de diversifier l’offre des sodas et des jus de fruits habituels. Enfin, la société « Matatie » a reçu le troisième prix pour ses pâtisseries fabriquées sans allergènes (œuf, gluten, lait, arachides, maïs ou encore soja).

Fier de présider avec Alain Rousset, Président de la Nouvelle Aquitaine, ce concours, je salue l’énergie créative de ces jeunes entrepreneurs qui représentent les pépites de l’économie de demain !

 

Inauguration de l’aménagement de Sérignac sur Garonne

Catégorie : Actualités, Actualités locale

Ce dimanche, j’ai participé à l’inauguration de la traversée du bourg de Sérignac sur Garonne.

Les élus de SERIGNAC-SUR-GARONNE ont décidé d’entreprendre des travaux de réaménagement des espaces publics le long de la RD 119 (avenue des Landes du lieu-dit « Menjoulan » à « Péjan ») pour un coût global de 1 156 000 euros HT.

Ce projet a été subventionné par le Département dans le cadre des régimes : aménagement de village, mise en valeur des espaces publics des bastides et aménagement de voirie. J’ai également accordé une subvention à ce projet au titre de la réserve parlementaire en 2015.

serignac

Très belle inauguration d’un projet d’aménagement de Sérignac qui vise à la fois à sécuriser cette route départementale et à la rendre esthétique et fonctionnelle. L’objectif est de favoriser les activités commerciales et l’attractivité de la bastide.

La visite s’est terminée au tiers-lieu de coworking, avec bureau de poste, activités diverses pour les associations et la radio Cool-Direct. Une belle réalisation qui positionne Sérignac/Garonne au top des communes « branchées ».

serignac-radio

Pose de la 1ère pierre de la Maison d’Accueil Temporaire de Seyches

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Le chantier de la Maison d’Accueil Temporaire de Seyches a démarré. Ce matin, a eu lieu la pose symbolique de la première pierre.

mat-seyches  

A l’issue d’un appel à projet lancé conjointement fin 2013, par l’Agence Régionale de Santé (ARS Aquitaine) et le Conseil Départemental de Lot-et-Garonne, l’autorisation de création d’une Maison d’Accueil Temporaire pour personnes âgées de 17 lits d’hébergement temporaire et 10 places d’accueil de jour sur la commune de Seyches, gérée par l’association UNA Guyenne 47, a été signée.

La création d’une maison d’Accueil Temporaire (MAT) s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma gérontologique élaboré par le Conseil départemental.

Le montant de l’investissement s’élève à 2,9 millions d’euros TTC. Le Conseil Départemental finance cette opération à hauteur de 270 000 euros. J’ai obtenu de la CNSA une enveloppe de 800 000 euros et l’UNA Guyenne a mobilisé presque 200 000 euros de participations de fondations diverses.

L’UNA Guyenne a été retenue parmi 3 candidatures pour porter ce projet.

Une belle réalisation qui répond à un réel besoin identifié et à une forte attente des aidants qui pourront ainsi disposer d’une structure d’accueil temporaire de la personne dépendante qu’ils gardent à leur domicile, et pouvoir ainsi bénéficier de moments de répit réparateurs.

 
Esquisse de la future MAT

Esquisse de la future MAT

Saint-Astier – Ban des vendanges 2016

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général, Billets

Ce vendredi à Saint-Astier (au pigeonnier Jean Blanc) a eu le lieu le traditionnel Ban des vendanges organisé par l’association Saint-Vincent.

Cet événement très populaire et festif lance officiellement les vendanges en Duraquois, en présence des personnalités locales, des enfants des écoles, de la population et de la Confrérie du Maréchalat des Côtés de Duras et des jeunes étudiants de l’école hôtellière HASSELT (Belgique).

Moment de convivialité et de fierté pour cette magnifique appellation des Côtes de Duras.

 ban des vendanges  
UA-55506347-1