Archive pour février, 2016

Le Département soutient les agriculteurs

Catégorie : Au conseil général, Communiqués de presse

Réunis en session plénière ce matin, les conseillers départementaux ont renouvelé leur soutien aux agriculteurs, toutes filières confondues, qui se mobilisent pour défendre leur profession et vivre décemment de leur activité.

Le modèle d’exploitation familiale, à taille humaine, qui fait la force de l’agriculture française et lot-et-garonnaise, est aujourd’hui remis en cause. Les crises à répétition, causées par la chute des prix due à une mondialisation insuffisamment régulée, hypothèquent l’avenir de nos agriculteurs et fragilisent un secteur économique majeur en Lot-et-Garonne.

En 2000, le Lot-et-Garonne comptait 700 producteurs laitiers ; aujourd’hui, il n’en compte plus que 200. C’est dire la baisse significative de l’activité en 15 ans ! Sans aucune mesure durable pour juguler cette crise structurelle, c’est tout un pan de l’élevage départemental qui risque de disparaître.

C’est pourquoi avec Raymond Girardi, vice-président en charge de l’Agriculture, nous avons réaffirmé la nécessité :

  • d’appliquer des prix rémunérateurs, particulièrement pour la filière élevage
  • d’imposer à la grande distribution et à l’industrie agroalimentaire de respecter les agriculteurs en leur accordant des justes prix, pour leur assurer un revenu décent.

Plan « Préfecture nouvelle génération » – La Préfecture de Lot-et-Garonne confortée dans ses missions

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Billets, Communiqués de presse

Le Ministre de l’Intérieur, lors d’un déplacement à Châlons-en-Champagne, a annoncé la liste des futures plateformes d’instruction des titres retenues au niveau national, dans le cadre de la mise en œuvre du plan « préfecture nouvelle génération ».

La Préfecture de Lot-et-Garonne qui disposait d’une plateforme Passeports, a été choisie pour devenir le site principal de la plateforme régionale Passeports / Cartes Nationales d’Identité pour la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et sera dotée d’un effectif-cible de 30 agents.

Notre département a souffert de la fermeture de nombreux services publics depuis plusieurs années. Aussi, avec mes collègues députées Lucette Lousteau et Régine Povéda, nous nous étions mobilisés pour défendre ce projet au niveau national aux côtés du Préfet et des représentants du personnel.

Nous nous réjouissons aujourd’hui qu’une telle réorganisation permette de conforter la présence des services de l’Etat en Lot-et-Garonne, après l’annonce de la création de 4 postes dans la gendarmerie et de 33 postes dans l’enseignement.

  Consultez le courrier d’intervention de décembre 2015 en cliquant ici >>
 

Amélioration de la couverture en téléphonie mobile en Lot et Garonne

Catégorie : Actualité, Communiqués de presse

Ce mercredi, le Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique a présenté le programme « zones blanches centres-bourgs » sur lequel j’ai particulièrement travaillé lors de ma mission parlementaire sur l’adaptation du service universel des télécoms aux nouveaux usages du numérique. Nous entrons aujourd’hui dans la phase opérationnelle du déploiement d’infrastructures de couverture mobile qui va profiter directement à 5 communes lot-et-garonnaises jusqu’ici très mal ou pas du tout desservies.

Lors des précédents comités interministériels pour la ruralité, le Premier Ministre avait annoncé des mesures pour achever rapidement la couverture mobile de l’ensemble du territoire national, suivant ainsi les préconisations de mon rapport parlementaire remis le 17 octobre 2014 à Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique.

C’est donc pour moi une réelle satisfaction de voir aboutir aujourd’hui mon travail à travers la présentation par le Gouvernement de la mise en œuvre opérationnelle du programme et les nouvelles modalités de financement aux communes non desservies en couverture mobile. Cinq communes lot-et-garonnaises bénéficieront de ce dispositif : Auradou, Frespech, Hautefage-la-Tour, Massels et Thézac.

—-Lire la suite —-

Réunion de travail entre le président de Région et les présidents de Conseils départementaux : Les bases d’une coopération fructueuse

Catégorie : Actualité, Actualités, Billets

Vendredi 19 février, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes, a reçu les 12 présidents de Conseils départementaux de la région. Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer les dossiers économiques et agricoles, dont la compétence relève désormais de la Région. L’aménagement numérique, le transport scolaire et inter-urbain, la gestion des déchets figurent également au rang des sujets abordés.

Conférence de presse Présidents de Département ALPC 19-02-16

Cette initiative démontre que le président Rousset parie sur une gouvernance fondée sur la confiance et la concertation, comme je la pratique au sein du Conseil départemental. Je suis persuadé que c’est la meilleure attitude à adopter pour être encore plus efficaces, dans l’intérêt des populations et des territoires.

La mise en place de groupes de travail communs sur la gestion des transports, l’économie et le tourisme, l’agriculture, les déchets ou encore le numérique est de bon augure pour permettre la nécessaire continuité de politiques départementales aujourd’hui essentielles à l’amélioration de la qualité de vie des habitants et au développement des territoires.

Je me félicite également de l’annonce par Alain Rousset de l’association étroite des Départements à l’élaboration du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). La Région pourra ainsi disposer de l’expérience et de l’efficience que les Départements ont acquis en matière économique, en raison notamment de leur proximité avec les acteurs socio-économiques locaux.

Etre un Département pilote dans les relations avec le Conseil régional, c’est ainsi que j’envisage l’avenir, dans la continuité du partenariat noué dès 2008 entre les deux collectivités et déterminant dans l’affirmation d’une véritable politique de développement et d’aménagement pour le Lot-et-Garonne.

Enfin, j’ai fait valoir les différentes politiques volontaristes menées jusqu’à présent par le Département et qui dépendent désormais de la Région, du fait de l’entrée en vigueur de la loi NOTRe.

Les discussions sont donc ouvertes afin que les dispositifs les plus pertinents soient maintenus et portés par la Région.

Question écrite : Retraite des bénéficiaires de la pension d’invalidité en deuxième et troisième catégories

Catégorie : Questions écrites

Voici le texte de la question écrite que je viens d’adresser à Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales

« M. Pierre Camani attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le calcul de la retraite des personnes bénéficiaires d’une pension d’invalidité due à une affection de longue durée (ALD) de deuxième et troisième catégories. Le salaire annuel moyen constitue un des éléments de base pour le calcul de la retraite.

Cette moyenne est calculée sur la base des vingt-cinq meilleures années pour les assurés après 1947. Néanmoins, les pensions d’invalidité étant exclues de la base du calcul du salaire annuel moyen comme le précise l’alinéa 3 de l’article R. 351-12 du code de la sécurité sociale, ce mode de calcul occasionne de fortes pénalités lors du passage de la pension d’invalidité à la pension retraite.

Pour exemple, une personne, devenue invalide précocement dans sa carrière, verra sa pension de retraite fortement diminuée en comparaison de sa pension d’invalidité. Ces personnes voient donc leurs revenus impactés de manière considérable du fait du mode de calcul distinct des pensions d’invalidité et des pensions de retraite à la différence du régime réservé aux rentes viagères pour accident du travail. Il lui demande quelles sont les propositions du Gouvernement à ce sujet et si une réforme sera engagée pour répondre aux attentes des futurs retraités invalides en vue de prétendre à une retraite honorable. »

Remise des prix de la 22ème édition du Concours National Agropole à Agen

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Billets

Cette année encore, l’édition du Concours National Agropole était une cuvée de grande qualité.

En tant que vice-président du jury, j’avais le plaisir d’être entouré des plus grands noms de l’agroalimentaire français; ils ont tous insisté sur le professionnalisme du travail effectué par les équipes d’Agropole et sur la pertinence des projets présentés.

Sur 51 dossiers enregistrés entre janvier et fin avril, les 13 meilleurs ont été reçus à Agen pour une présentation détaillée, seuls 6 finalistes ont été retenus pour le grand oral du Sénat.

Agropole fev 2016   Les activités distinguées reflètent les tendances agroalimentaires contemporaines:
  •  Préoccupation nutritionnelle du sportif
  •  Prise de conscience environnementale et limitation des déchets
  •  Approvisionnement local
  •  Soutien à la vente en ligne par une dégustation à domicile
Bravo à tous, ces entreprises sont les « success stories » dont on parlera demain! Rappel du Palmarès :
  • 1er prix – WISE PACK – Marc Joussé / Romain Lefeuvre
  • 2e prix – VINOVAE – Grégoire Henry / Tristan Destremeau
  • 3e prix – KOKOJI – Carine GAL
Retrouvez tous les détails dans le dossier de presse en cliquant ici >>

Plus de mesure, de cohérence et de respect du collectif, M. LEPERS !

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Billets

Dans le contexte d’application de la loi NOTRe et de fortes contraintes budgétaires rencontrées par l’ensemble des collectivités territoriales, le Conseil départemental de Lot-et-Garonne a décidé de créer une commission spéciale de refondation des politiques publiques associant l’ensemble des groupes politiques, toutes sensibilités confondues. Cette commission s’est réunie à 5 reprises, donnant lieu à un travail approfondi sur la base d’éléments complets et objectifs exposés en toute transparence. Le rapport issu de ces travaux a été adopté hier à l’unanimité, y compris donc par M. Lepers.

Aussi, la communication de M. Lepers est incompréhensible ! Il donne une conférence de presse pour s’émouvoir d’un soi-disant problème de méthode et quelques minutes plus tard, comme si de rien n’était, vote pour le rapport de la commission de refondation des politiques publiques. Une posture d’autant plus étonnante que le groupe d’opposition a souhaité que la presse ne soit pas associée à la restitution des travaux.

Faut-il assimiler ce comportement à une forme de schizophrénie politicienne ? Ou serait-ce le signe d’une amnésie qui s’expliquerait par les absences répétées de M. Lepers aux réunions de travail de cette commission au sein de laquelle lui a pourtant été confiée une responsabilité de vice-président ?

Quoi qu’il en soit, rien ne peut excuser ce mépris du travail collectif engagé sous le sceau de la transparence et de l’échange. C’est dans cet esprit que les trois groupes de notre assemblée sont représentés au sein de cette commission. Dès lors, au regard de l’unanimité du vote du rapport, une question se pose : M. Lepers s’exprime-t-il à titre personnel ou au nom des membres de son groupe politique ?

Chacun connaît la situation des collectivités territoriales aujourd’hui. Au plan national, 10 Départements étaient dès 2015 en incapacité de boucler leur budget. L’Assemblée des Départements de France prévoit que la très grande majorité sera confrontée aux mêmes difficultés dès 2016. Ce sont justement nos choix de gestion du Département depuis 2008, largement salués par les experts et la presse spécialisée, qui permettent aujourd’hui à notre collectivité d’être en capacité de surmonter ce contexte, pour poursuivre son action de solidarité et de proximité en faveur des Lot-et-Garonnais.

Aussi, j’appelle M. Lepers à plus de mesure, de cohérence et de respect du collectif, au moment où, plus que jamais, notre territoire et ses habitants ont besoin que nous mettions toute notre énergie à leur service et non au service de petits intérêts politiciens.

UA-55506347-1