Archive pour octobre, 2015

Décès d’Alain DAL MOLIN – Réaction commune de Pierre Camani – Matthias Fekl – Lucette Lousteau – Régine Poveda

Catégorie : Actualités locale, Billets, Communiqués de presse

 « Nous avons appris ce midi, avec beaucoup d’émotion et de tristesse, le décès d’Alain Dal Molin, fondateur, entre autres, de la Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature en Lot-et-Garonne (Sepanlog). Nous souhaitons lui rendre un hommage appuyé.

Unanimement reconnu pour ses convictions et son engagement en faveur de la protection de l’environnement, Alain Dal Molin était un homme charismatique, passionné et respecté. Il a été un précurseur dans le domaine de l’environnement et de la protection de la nature.

Alain Dal Molin aux côtés de Matthias Fekl, le 20 juin dernier lors des 30 ans de la Mazière

Alain Dal Molin aux côtés de Matthias Fekl, le 20 juin dernier lors des 30 ans de la Mazière

 

Inauguration de la Maison des Services au Public de Meilhan sur Garonne

Catégorie : Actualité, Actualités locale, Billets

Inauguration ce matin à Meilhan sur Garonne de la première Maison des Services au Public d’Aquitaine (MSAP), en présence de Matthias Fekl – Secrétaire d’Etat, de Régine Poveda – Députée Maire de Meilhan et de Philippe Wahl – Président Directeur Général du groupe la Poste.

Cet espace mutualisé, installé dans les locaux de la Poste, vise à garantir à tous un égal accès aux services publics, particulièrement en milieu rural où l’enclavement et l’éloignement des centres de décision sont facteurs d’isolement.

Il s’agit de regrouper en un lieu unique une gamme élargie de services (RSI, Mission locale, Pôle emploi, Gendarmerie, TGI, autoécole solidaire, CCI, centre hospitalier, CAF, CARSAT, CPAM etc …)  Ici, les usagers seront accueillis et accompagnés dans leurs démarches par un seul interlocuteur : un postier.

MASP MEILHAN 301015

Le Lot-et-garonne avait été retenu en 2014 comme l’un des 11 départements expérimentateurs pour l’élaboration d’un schéma départemental d’accès des services aux publics. Le maillage départemental prévisionnel permet d’envisager la création de 4 à 5 nouvelles MSAP dans les années à venir.

Concours Villes et villages fleuris 2015 : 45 communes et 274 particuliers récompensés

Catégorie : Actualités, Billets

Ce vendredi, a eu lieu à Agen la remise des prix du concours des villes, villages, maisons et écluses fleuris, en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux français de l’étranger.

Ce concours récompense les actions des collectivités locales et des particuliers en faveur de l’embellissement et du fleurissement. Il met l’accent sur l’amélioration du cadre de vie, de l’environnement urbain et sur les pratiques aboutissant à un développement durable. Les notions de « gestion de l’environnement », « gestion de l’eau » et « gestion des produits chimiques » sont prises en considération par le jury.

Le montant total des chèques attribués pour le concours 2015 est de 20 000 € récompensant 45 communes et 274 particuliers. Les particuliers et communes non récompensées reçoivent toutefois des encouragements.

Félicitations à tous !

_XCG8158

Accident de Puisseguin en Gironde

Catégorie : Billets, Communiqués de presse

Au nom de l’Assemblée départementale et en mon nom personnel, je tiens à témoigner de ma plus vive émotion suite au terrible accident qui s’est produit ce matin à Puisseguin, dans le département voisin de la Gironde.

J’exprime toute ma solidarité aux familles des victimes disparues.

Redéfinition des politiques publiques départementales – Création d’une commission spéciale

Catégorie : Actualités locale, Communiqués de presse

Conformément à l’engagement pris, dès la session d’investiture en avril dernier,  j’ai installé ce matin au cours de la réunion de la Commission permanente, la commission spéciale portant sur la redéfinition des politiques publiques départementales dans le cadre de la loi NOTRe.

A cette occasion, j’ai rappelé ma volonté de concertation concernant la refondation des politiques publiques. j’ai également précisé que cette commission devait respecter le principe de proportionnalité des composantes de l’assemblée départementale. Chaque groupe est ainsi équitablement représenté. Composée de 10 membres, cette commission comprend des élus du groupe de la Majorité départementale (6), du groupe d’opposition L’avenir ensemble (3) et du groupe La Dynamique citoyenne (1), à savoir

Président : Christian Dézalos
1er Vice-président : Guillaume Lepers
Rapporteur : Christian Delbrel
Membres :

Pierre Camani
Sophie Borderie
Jacques Bilirit
Raymond Girardi
Marie-France Salles
Pierre Chollet
Alain Merly

7e fête de la Noisette à Cancon

Catégorie : Actualités locale, Billets

La 7e fête de la Noisette à Cancon, en présence de Matthias Fekl Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, a connu cette année encore un vif succès.

Créée en 1979, la coopérative UNICOQUE est spécialisée dans les fruits à coque. Elle traite la quasi totalité de la production française de noisettes. Il y a trente ans, des agriculteurs pionniers et visionnaires ont lancé cette filière. A force de travail, de volonté, de courage, d’investissements, d’innovation et avec un esprit coopératif exemplaire, la filière est aujourd’hui leader en France. Elle offre une production de qualité et rémunératrice. Le potentiel et la volonté de développement sont énormes.

KOKI L’outil industriel de transformation est aussi à la pointe de la technologie. Au fil des ans, la filière a su garder son unité pour mieux défendre sa marque KOKI sur le marché international. Le partenariat de KOKI avec le conseil départemental est fort, à l’image de ce que représente cette filière pour notre département agricole.

La journée de la Noisette organisée à Cancon permet de mettre en avant une production phare de notre département, en favorisant le dialogue et les échanges avec les habitants du Canconnais et les partenaires de l’entreprise.

Visite de l’usine, exposition photo sur la filière, présentation des grands axes de développement de l’entreprise, rencontres à thèmes, exposition de matériel spécialisé pour le travail de la filière étaient au programme.

Construisons NOTRe 47 – Donnez votre avis

Catégorie : Actualités, Au conseil général, Billets

La loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (dite loi NOTRe) du 7 août 2015 clarifie les compétences respectives des collectivités et réaffirme le rôle incontournable du Département en matière de solidarités sociales et territoriales.

Afin de définir nos priorités en identifiant les grands enjeux à relever dans les années à venir, j’ai souhaité, avec les membres de notre majorité, recueillir l’avis des Lot-et-Garonnais, par l’intermédiaire d’un questionnaire mais également d’un site Web dédié, afin qu’ensemble nous construisions « NOTRe 47 ».

Donnez votre avis en consultant notre site internet >> Profil180    

Assemblée générale de l’Amicale des Maires

Catégorie : Actualité, Billets

L’assemblée générale de l’Amicale des Maires de Lot-et-Garonne s’est déroulée, ce samedi 10 octobre à Marmande, en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux français de l’étranger.

Cette réunion a été l’occasion pour les élus locaux d’aborder la loi NOTRe et les dotations de l’Etat aux collectivités.

AM47 2

Projet de loi relatif au droit des étrangers – Question au Gouvernement

Catégorie : Questions écrites

Ma question s’adresse à M. le ministre de l’intérieur.

Le projet de loi relatif au droit des étrangers en France sera examiné par la Haute Assemblée la semaine prochaine. Il prévoit d’améliorer l’accueil et l’intégration des étrangers régulièrement admis au séjour, de faciliter la venue de talents en France et, enfin, d’agir plus efficacement contre l’immigration irrégulière, notamment en renforçant l’action contre les filières.

La politique d’immigration doit être menée en assurant un juste équilibre entre, d’une part, la lutte implacable contre l’immigration illégale et, d’autre part, le bon accueil et l’intégration des étrangers ayant vocation à demeurer en France, comme l’indiquait Matthias Fekl dans son rapport sur la sécurisation des parcours des ressortissants étrangers en France.

Mes chers collègues, nous pouvons tous ici nous accorder sur ces propositions. Pourtant, ce n’est pas le choix qui a été fait par certains, qui, en contradiction avec les principes qui régissent le Sénat, ont cru bon de transmettre à la presse le rapport sénatorial sur ce texte, avant même son adoption en commission. Je regrette et condamne l’instrumentalisation du travail parlementaire au profit de manœuvres politiciennes. Agir de la sorte, sur un sujet aussi grave, aussi sérieux que la question des étrangers, dans cette maison censée être la gardienne de la raison et de la modération, pose question. Ce rapport dresse, d’après ce qu’en dit la presse, le constat d’une situation dégradée, qui alimente les fantasmes concernant les étrangers. Le but est, bien sûr, de mettre en cause la politique migratoire menée depuis 2012, laquelle a pourtant montré son efficacité, le Gouvernement ayant notamment anticipé une réforme du droit d’asile. Ce rapport, mes chers collègues, contient des chiffres erronés, sur lesquels, monsieur le ministre, vous vous êtes exprimé à de nombreuses reprises.

Je vous demande donc de nous préciser l’action républicaine de l’État en matière d’accueil des étrangers et de lutte contre l’immigration irrégulière, afin que les approximations relayées par la presse puissent être corrigées dans la perspective du débat qui s’annonce, et qui, je l’espère, sera serein.

Texte de la réponse de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur.

Monsieur le sénateur, je partage tout à fait votre sentiment : sur la question de l’immigration, trop d’instincts sont convoqués, trop de fantasmes sont entretenus, trop de contre-vérités sont proférées dans le débat public, trop de chiffres sont frelatés et trop de divisions traversent le pays. Les drames humanitaires, les tragédies qui font l’actualité devraient pourtant nous permettre de dépasser nos différences et de nous rassembler.

La politique du Gouvernement consiste d’abord à réserver un accueil digne à tous ceux qui, persécutés dans leur pays, torturés, emprisonnés, doivent être accueillis en France, conformément à la tradition française. Pour cela, nous avons réformé l’asile. Nous aurons créé 18 500 places supplémentaires dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile, les CADA, à la fin du quinquennat. Nous avons mis en œuvre un plan au mois de juin afin d’augmenter nos capacités d’hébergement d’urgence – 11 500 places ont été créées. Nous avons créé des postes à l’Office français de l’immigration et de l’intégration, l’OFII, ainsi qu’à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, l’OFPRA, afin de réduire de vingt-quatre à neuf mois la durée de traitement des dossiers des demandeurs d’asile.

Le Gouvernement a ensuite la volonté qu’il y ait une politique européenne. Je n’y reviens pas, car j’ai eu l’occasion de m’exprimer sur ce sujet la semaine dernière. Je rappelle simplement que nous avons contribué à inspirer cette politique : contrôle extérieur des frontières de l’Union européenne, convention de retour avec les pays de provenance, mise en place d’un mécanisme solidaire dans le cadre d’une harmonisation européenne de la politique de l’asile.

Enfin, il faut faire preuve de fermeté en assurant la soutenabilité de l’accueil de ceux qui doivent être accueillis. Et il faut, pour cela, mener des actions concrètes.

Nous luttons contre les filières de l’immigration irrégulière. Depuis le début de l’année, nous avons ainsi démantelé 190 filières, représentant 3 300 personnes, soit une augmentation depuis 2012 de 25 % du nombre des filières démantelées. En outre, nous renforçons les effectifs des forces de police pour atteindre ce but.

Nous reconduisons ceux qui doivent être reconduits parce qu’ils sont déboutés du droit d’asile ou en situation irrégulière. Depuis 2012, nous avons augmenté de près de 13 % le nombre de ceux qui sont reconduits de façon forcée. À cet égard, nos statistiques ont le mérite de ne pas intégrer ceux qu’on raccompagne en Roumanie ou en Bulgarie, ou encore ceux qui font l’objet d’une obligation de quitter le territoire français « flash », parce que nous nous soucions, nous, de donner de vrais chiffres. (Applaudissements sur les travées du groupe socialiste et républicain et du groupe écologiste.)

UA-55506347-1