Senat

Décès de Christian Lassort – ancien Maire de Fauguerolles

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

La disparition brutale de Christian Lassort, ancien maire de Fauguerolles, m’affecte profondément.

Christian était un ami. Toutes celles et ceux qui l’ont côtoyé garderont longtemps en mémoire l’homme porté par de profondes valeurs humanistes. Christian Lassort était affable, bienveillant, généreux, charismatique, droit, disponible.

Elu de terrain par excellence, Christian Lassort aura consacré plus de 30 ans de sa vie à l’action publique. Après deux mandats d’adjoint, il est élu maire de Fauguerolles en 2001, et le restera jusqu’en 2014.

A l’origine de l’aménagement de l’école, de la rénovation de la mairie et de la création d’une crèche, il a indéniablement marqué de son empreinte le développement de sa commune et aura mené de front plusieurs projets pour améliorer le cadre de vie de ses administrés. A Val de Garonne Agglomération, dont il fut vice-président, il était unanimement apprécié.

J’exprime mon émotion devant sa disparition, survenue trop tôt, et je veux, en mon nom personnel, ainsi qu’au nom de l’Assemblée départementale, lui rendre un hommage appuyé.

Je m’associe à la douleur de son épouse, de ses enfants et de ses proches et leur présente mes plus sincères condoléances.

Un compromis honorable pour la filière tabacole du Sud-Ouest

Catégorie : Actualité, Au conseil général, Billets, Communiqués de presse

L’Assemblée nationale a adopté hier une nouvelle mouture de l’article 16 du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour l’année 2017. L’article initial prévoyait la création d’une nouvelle taxe sur les grands industriels du tabac basés à l’étranger et qui ne payent pas d’impôt en France à la différence des petites entreprises françaises.

La réécriture du texte permet désormais de limiter l’impact de cette taxe sur les petits fabricants de tabac français tout en préservant les objectifs sanitaires de lutte contre le tabagisme. Cette avancée législative est le fruit d’un long travail de concertation que j’ai initié depuis plusieurs semaines avec le Gouvernement et les représentants des producteurs français de tabac.

Au Sénat, j’avais porté cette solution de compromis avec le soutien de Sénateurs du Sud-Ouest, où la tabaculture est encore présente. Mais cet amendement avait alors été déclaré irrecevable en raison de la nouvelle politique mise en place par le Président du Sénat qui censure scandaleusement le droit d’amendement des parlementaires.

Je me réjouis donc que cette démarche ait pu aboutir à l’Assemblée nationale avec le soutien du Gouvernement et particulièrement du Secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, qui a très rapidement mesuré l’impact d’une telle mesure fiscale pour l’entreprise Traditab et nos tabaculteurs en Lot-et-Garonne.

La solution adoptée vient donc répondre aux enjeux de santé publique tout en proposant une meilleure régulation du marché du tabac capté par quelques grands groupes industriels internationaux.

Pour bon nombre d’agriculteurs notamment lot-et-garonnais, le tabac constitue une production refuge à la rentabilité stable qui, dans le contexte de crise agricole que nous connaissons, assure bien souvent la viabilité des exploitations.

Il ne s’agit pas pour moi de défendre la consommation de tabac qui doit diminuer. Je veux simplement éviter qu’une production marginale en France, mais très présente en Lot-et-Garonne, soit plus impactée fiscalement que les grandes majors multinationales.

Pour en savoir plus :

Sous-amendement du Gouvernement adopté hier en séance à l’Assemblée nationale, cliquez ici>> Amendement porté par M. Pierre Camani en première lecture au Sénat, cliquez ici >>

Signature de conventions triennales entre le Département et les compagnies professionnelles

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général, Billets

Le Département a souhaité faire évoluer son soutien en faveur des compagnies et ensembles professionnels du territoire, par la mise en place d’une convention triennale d’objectifs.

Ce lundi 21 novembre, 17 compagnies et ensembles professionnels du Lot-et-Garonne ont été invités à l’hôtel du Département pour une réunion de travail animée par Catherine Joffroy, vice Présidente en charge de la culture. Ensuite, la convention triennale a été signée en présence des élus, de la DRAC, des services de la Région Nouvelle Aquitaine.

compragnie

Les compagnies concernées sont :

• Compagnie Le Corps sage

• Groupe Nessuno – Cie Pierre Michaël Faure

• Compagnie de l’Escalier qui Monte

• Compagnie Les Comédiens en Agenais

• Compagnie La Marguerite aux quatre vents

• Compagnie La Patte de Lièvre

• YMA

• Théâtre du Baroud

• Théâtre Ribambelle

• Vous êtes ici

• Compagnie Prométhée

• Compagnie Lux in Tenebris

• Théâtre Terrain Vague

• Compagnie Le Bruit des Ombres

• La Compagnie Humaine

• Chants de Garonne

• Sylex

Toutes ces compagnies témoignent de la vitalité de notre département dont l’offre culturelle ne cesse de se professionnaliser et de se diversifier.

compagnie

Remise de la Légion d’Honneur à Jean-François Blanchet par Matthias Fekl – Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux français de l’étranger

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général, Billets

En Duraquois, mais plus largement en Lot-et-Garonne, Jean-François Blanchet est une personnalité incontournable de la gastronomie et du tourisme.

Ce samedi à l’Hostellerie des Ducs de Duras, établissement créé par ses parents en 1980, Matthias Fekl est venu lui remettre les insignes de la Légion d’Honneur, au nom du Président de la République.

blanchet

Cette distinction vient couronner son parcours professionnel et son engagement au service de notre département. J.François Blanchet s’investit dans différentes instances locales, départementales ou régionales que ce soit pour la gastronomie comme pour le tourisme, avec pour objectif de transmettre des savoir-faire et des savoir-être.

Une distinction bien méritée. Félicitations à lui.

Retrouvez le discours prononcé par Matthias Fekl, en cliquant ici >>

 

Congrès national de la Jeune Chambre Economique – Réception au Conseil départemental

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général, Billets

La Jeune Chambre Economique (JCE) était réunie à Agen pour son 62e congrès national du 17 au 20 novembre, réunissant près de 2000 congressistes, chefs d’entreprises et cadres décideurs.

Conférence-débat, modules de formations et ateliers se sont succédés tout au long du congrès, ponctués par des visites d’entreprises emblématiques de notre département, telles que BMS-UPSA, Fonroche, mais également l’Agropole, l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire, ou encore la Ferme Roques ou le marché d’Agen.

L’organisation de ce rassemblement doit naturellement beaucoup au dynamisme et à l’implication de la Jeune Chambre Economique d’Agen, tant au niveau local que dans le mouvement national.

Je félicite les organisateurs et plus particulièrement Thomas Breuzet, et Benjamin Laleuf, qui ont été les chevilles ouvrières de l’organisation et de la réussite de ce congrès.

Vendredi soir, j’ai reçu au conseil départemental les « Sénateurs » JCE. Un moment d’échanges et de convivialité.

jce-bis

Solidaires des élus kurdes détenus en Turquie

Catégorie : Actualité, Billets

Retrouvez la tribune que j’ai co-signée avec un certain nombre de mes collègues parlementaires, en soutien aux élus kurdes détenus en Turquie :

Solidaires des élus kurdes poursuivis, arrêtés, détenus en Turquie, nous les parrainons

Lorsque la Turquie a fait face à un coup d’Etat militaire, nous avons tous dénoncé avec force, condamné avec clarté, cette tentative contre l’expression de la souveraineté populaire.Mais aujourd’hui, nous sommes extrêmement préoccupés et alarmés par les récentes arrestations à la faveur de l’état d’urgence décrété le 20 juillet dans le pays.

Le 30 octobre, deux maires de Diyarbakir (1,8 million d’habitants), Mme Gultan Kisanak et M. Firat Anli, ont été arrêtés et placés en détention. Plus de 30 maires démocratiquement élus sont aujourd’hui détenus.

Le 4 novembre, Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag, les coprésidents du parti HDP, de même que 9 autres députés ont été arrêtés. Dix parlementaires sont aujourd’hui placés en détention en Turquie.

Ils sont tous membres du parti démocratique des peuples (HDP), parti qui a réussi par deux fois à franchir le seuil national de 10 % permettant d’envoyer, le 1er novembre, 59 députés au Parlement.

Troisième force politique du Parlement turc avec 6 millions de voix aux dernières élections législatives, le HDP, dont le parti Vert est un des constituants, est membre de l’Internationale socialiste et également membre associé du Parti socialiste européen. Il milite pour une Turquie ouverte, pro-européenne, représente la société turque dans sa diversité. Avec l’instauration de l’état d’urgence qui a permis l’interdiction de 102 médias, la suspension jusqu’à une chaîne de télé pour enfants, un régime qui porte la durée maximum de garde à vue à trente jours, dont l’organisation Human Rights Watch expose dans un rapport récent les tortures et les sévices en détention, nous devons réagir. Ce n’est pas la première fois que des députés sont jetés en prison en Turquie pour leurs idées. En 1994, Leyla Zana et trois autres députés kurdes avaient été arrêtés après la levée de leur immunité. Ils ont passé dix ans en prison, et Leyla Zana s’est vue attribuer le prix Sakharov du Parlement européen en 1995.

Si notre pays considère la Turquie comme un partenaire, ce lien créé également des devoirs. Le devoir de lui dire qu’en jetant en prison des journalistes, des magistrats, des avocats, des intellectuels, des syndicalistes, des élus, la Turquie s’éloigne des valeurs européennes de l’Union européenne, à savoir le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’état de droit, le respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités. C’est pour ses valeurs, pour ses principes que nous demandons leur libération et exprimons notre solidarité, en parrainant avec beaucoup de fierté, les députés et les maires membres du HDP, menacés, arrêtés, détenus injustement en Turquie

 
 Tribune parue dans le journal Libération du 15 novembre

Hommage à Jean Laraignou – ancien conseiller général

Catégorie : Actualités locale, Au conseil général, Communiqués de presse

J’ai appris, avec tristesse, le décès de Jean Laraignou, maire de Mézin de 1983 à 2008 et conseiller général du canton de Mézin de 1992 à 2004.

Maire de Mézin durant 31 ans, il aura incontestablement marqué la ville de son empreinte, mais aussi de sa personnalité. Tout au long de ses mandats, il a déployé une énergie remarquable pour développer sa commune et améliorer le cadre de vie de ses administrés. C’est avec la même détermination qu’il défendit les intérêts du Mézinais et de ses habitants au Conseil général.

Il fut également le créateur de l’association « Souvenir du Président Armand Fallières », qui a été à l’origine de toutes les animations et festivités visant à commémorer, en 2006, le centenaire de l’élection d’Armand Fallières à la présidence de la République.

Président du Rugby Club Mézinais durant de nombreuses années, il aura là aussi largement contribué au développement du club.

Il fut un élu rural à l’écoute de ses administrés, passionné par l’action concrète au plus proche de ses concitoyens.

J’adresse, en mon nom personnel, ainsi qu’au nom de mes collègues élus départementaux, mes plus sincères condoléances à son épouse, à sa famille et à ses proches.

   

Pour un accès de tous à la fibre optique

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Avec Alain Rousset, président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, Mathieu Hazouard, conseiller régional délégué au Très Haut Débit (THD) et président de la Société Publique Locale Nouvelle-Aquitaine THD (SPL), j’ai signé en tant que président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne et président de Lot-et-Garonne Numérique, un contrat pour l’exploitation et la commercialisation du réseau THD en Lot-et-Garonne, ce lundi 7 novembre 2016 à l’Hôtel de Région.

img_0222

Ce contrat vise à mettre à la disposition des fournisseurs d’accès à Internet (FAI), via la SPL Nouvelle Aquitaine THD, le réseau qui sera construit par le syndicat mixte Lot-et-Garonne Numérique.

Cette SPL comporte de nombreux avantages : un modèle économique performant, plus d’efficacité en matière de commercialisation ou encore une meilleure qualité de service pour les usagers. De nombreux départements de la Nouvelle Aquitaine adhèrent à cette société publique de commercialisation, initiée par la Région, les Départements de Lot-et-Garonne, de Dordogne et des Landes.

En Lot-et-Garonne, il s’agit, dans les 10 années à venir, de déployer la fibre optique dans les 305 communes qui ne seront pas couvertes par l’opérateur privé Orange. Ce programme représente un investissement sans précédent avec 130 millions d’euros sur 10 ans (dont 21 M€ d’aides de la Région) et répond à l’objectif d’équité territoriale souhaité par le Département de Lot-et-Garonne.

Cette journée a aussi été l’occasion d’expliquer la stratégie régionale en matière de THD, l’objectif étant de doter la région d’infrastructures numériques de pointe, à même de favoriser la compétitivité et l’innovation des entreprises et un accès à des services à haute valeur ajoutée, en tous points du territoire.

C’est pourquoi, la Région, qui engage un budget de 229 millions sur 5 ans pour tout le territoire, a souhaité créer avec ses partenaires un réseau en propriété publique, pour maîtriser le rythme et les zones de déploiement, et ainsi compenser l’actuelle insuffisance de l’action privée. La maîtrise d’ouvrage est portée par des syndicats mixtes ouverts, départementaux et pluri départementaux que la Région accompagne.

La start’up est dans le Pré

Catégorie : Actualité, Actualités, Actualités locale, Au conseil général

Ce week-end, Saint-Astier a accueilli le concours « la Start’up est dans le pré, organisé à l’initiative du cluster INOO, afin de repérer et d’attirer des créateurs d’entreprise sur le territoire lot-et-garonnais et d’accélérer leurs projets d’entreprise.

Les trois équipes et projets arrivés en tête gagnent des lots leur permettant de développer leur entreprise, ainsi qu’une visibilité média locale, régionale et nationale. Ils entrent également dans l’écosystème innovation du cluster INOO qui permet une plus grande rapidité de développement et un ancrage territorial fort.

Durant les premières journées, chaque porteur de projet disposait d’une minute pour présenter son projet. Toute la journée, les équipes ont été accompagnées, conseillées, pour se préparer à passer devant le jury, composé de personnalités locales, d’acteurs privés et publics, dont l’objectif était de sélectionner les meilleurs projets selon quatre critères importants : innovation, qualité, vitesse et service client.

Les trois lauréats sont : T’Cap, Helica et Smart-services. Le jury a également eu un coup de cœur pour Wawee.

les lauréats

Les lauréats

 
Les coches / le Jury

Les coaches                                                                                           Le Jury

Le conseil départemental s’est mobilisé aux côtés du président du cluster INOO, Guillaume Maison, d’Alain Tingaut Président de l’entreprise ATI et de Pierre Alzingre, fondateur de l’agence Visionari, afin que ces journées soient une réussite. Bravo à tous !

Hommage à Claude Boyer

Catégorie : Actualités, Actualités locale, Au conseil général

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que j’ai appris le décès de Claude Boyer, ancien conseiller général du canton de Port Sainte Marie.

Elu pendant quarante trois ans à la mairie de Port Sainte Marie (conseiller municipal, puis adjoint et enfin Maire), il a également représenté le canton de 1988 à 2008 au Conseil général où il a occupé le poste de Président de la commission agriculture, mais également de Président du Comité Départemental du Tourisme, du Conservatoire végétal régional de Montesquieu et du syndicat mixte de l’aéroport d’Agen,

Retiré de la vie politique en 2008, il a poursuivi son action notamment en tant que Président de l’Association Climatologique de la Moyenne Garonne (ACMG) qui apporte aux agriculteurs et à toutes personnes intéressées un soutien et des solutions techniques pour la gestion des aléas climatiques.

Claude Boyer était une figure du monde agricole de notre département. Il était affable et généreux. Il faisait partie de ces hommes dont l’amitié pouvait transcender les contingences politiques et j’ai pris beaucoup de plaisir à le cotoyer et à travailler avec lui.

A son épouse, à ses enfants, j’adresse en mon nom et au nom du Conseil Départemental mes plus sincères condoléances.

UA-55506347-1